http://www.fides.org

Dépêches

2014-02-10

OCEANIE/AUSTRALIE - Conditions inhumaines pour les enfants se trouvant dans les centres de rétention pour immigrés

Canberra (Agence Fides) - La Commission australienne pour les droits fondamentaux (AHRC) a récemment lancé une recherche portant sur la situation de plus de 1.000 enfants se trouvant dans les centres de rétention destinés aux immigrés. La majeure partie d’entre eux vit dans les Christmas Islands, en Australie, à Nauru ou en Papouasie Nouvelle Guinée. Selon la Commission, il s’agit d’enfants auxquels est, entre autre, interdite la liberté de mouvement, nombre d’entre eux perdant ainsi les années les plus importantes de leur vie dans un contexte de rétention et des environnements stressants. L’étude permet de vérifier l’impact de la rétention sur la santé mentale des enfants, d’identifier les cas d’automutilation et de prendre en compte les évaluations des autorités australiennes faites avant de les envoyer dans ces centres.
Ce qui fait défaut, selon les experts, est la collaboration du département australien chargé de l’immigration, qui, au cours de ces derniers mois, a fourni toujours moins d’informations utiles à l’AHRC. En 2004, dans son premier rapport, la Commission en question avait constaté que la rétention des demandeurs d’asile mineurs était incompatible avec les obligations de l’Australie en matière de droits fondamentaux.
Le Haut Commissariat des Nations unies pour les Réfugiés (UNHCR), comme d’autres organismes chargés de la sauvegarde des droits fondamentaux, condamne depuis longtemps les conditions « inhumaines » présentes dans les centres pour immigrés que l’Australie gère à Nauru et en Papouasie Nouvelle Guinée. Le plus grand pays d’Océanie est devenu un but désirable pour les émigrants asiatiques à la recherche d’un avenir meilleur. Toutefois, la majeure partie d’entre eux est interceptée par les gardes-côtes australiens et dirigée vers les centres de rétention situés dans d’autres pays, alors que d’autres font naufrage et meurent. (AP) (Agence Fides 10/02/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network