http://www.fides.org

Dépêches

2014-02-05

ASIE/CAMBODGE - Début de l’Année de la Charité dans le Vicariat apostolique de Pnom Penh

Phnom Penh (Agence Fides) – Avec le début de l’année lunaire, fêté en Orient, débute au sein du Vicariat apostolique de Phnom Penh l’Année de la Charité. Elle a été lancée par l’Ordinaire du lieu, S.Exc. Mgr Olivier Schmitthaeusler, au travers d’une Lettre pastorale diffusée dans toutes les églises et envoyée à l’Agence Fides. Dans ce document, l’Evêque rappelle les merveilles vécues au cours de l’Année de la Foi par l’Eglise locale : l’ordination de nombreux diacres, la célébration de plus de 200 baptêmes et de 400 confirmations, le déroulement du Synode diocésain des jeunes, entre autres initiatives. Ce qui lui sert de point de départ pour proclamer 2014, Année de la Charité, laquelle se prolongera, dans le cadre d’un programme triennal centré sur le thème de la Charité, jusqu’en 2016. L’Evêque entend concentrer l’attention des fidèles sur la question : « Qui est mon prochain ? ». « Les trois années à venir vont nous aider à y répondre simplement et en vérité et nous permettront de poursuivre notre réflexion sur l’Eglise que nous voulons construire » peut-on lire dans le texte.
Dans la lettre parvenue à Fides, est exprimé le désir de construire une « Eglise en communion » parce que « notre Eglise au Cambodge est riche de diversités culturelles et sociales. Plus que jamais, nous sommes appelés à vivre en frères et sœurs, à accueillir nos différences, à vivre dans notre chair l’expérience de l’Eglise, Corps du Christ, Communion avec Dieu et en Dieu ». « Ces années de la Charité devront nous aider à poser des signes concrets de communion dans chacune de nos communautés » souligne l’Evêque.
Le deuxième souhait mis en évidence par la Lettre est celui d’être « une Eglise incarnée ». « La Bonne Nouvelle de Jésus – rappelle l’Evêque – a été annoncée pour la première fois en 1555 au Cambodge… Notre société change, les moeurs se modifient, le modèle familial qu’on connu les générations avant Pol Pot est bouleversé... Le message de libération de Jésus doit s’incarner dans cette société. Il est du devoir de chacun de se laisser interpeller pour que notre foi imprègne notre vie et nos décisions quotidiennes ».
L’Evêque affirme encore : « Dieu est du côté de la veuve, de l'orphelin et de l'étranger. Chacun doit prendre ses responsabilités en tant que baptisés pour dénoncer courageusement toutes les situations d’injustices et de corruptions qui sont toujours au profit des forts et au détriments des faibles. J'appelle à une véritable conversion des coeurs de chacun d'entre nous. Une société nouvelle où justice et égalité seront respectées, émergera si chacun se prend en main pour le bien commun ». Dans cette optique, les chrétiens peuvent « être acteur de ce changement ».
« Ces trois années de prières et de réflexions autour de la charité – conclut-il – doivent être aussi temps d'action pour que notre foi agisse par la charité dans tous les secteurs de notre société et à tous les niveaux où chacun est présent individuellement ou en tant qu'institutions... L’amour de Jésus est contagieux. Que cette contagion enflamme nos communautés pour être signes enthousiastes et joyeux de la vie que nous avons reçue en abondance ». (PA) (Agence Fides 05/02/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network