http://www.fides.org

Dépêches

2014-01-29

ASIE/SRI LANKA - Chrétiens dans les rues pour le respect de la liberté religieuse alors que 18 bouddhistes répondront prochainement devant la justice des attaques perpétrées contre des églises

Colombo (Agence Fides) – Les chrétiens du Sri Lanka de toutes confessions ont défilé dans les rues de la capitale, Colombo, afin de protester contre les attaques subies ces derniers temps de la part d’extrémistes bouddhistes et pour réclamer la protection de la liberté religieuse. Ainsi que cela a été indiqué à Fides par des sources locales, plus de 2.000 fidèles sont descendus dans les rues de la capitale Dimanche dernier, formant un cortège fort de slogans de photographies et de pancartes qui rappelaient les attaques contre deux églises et un centre de prière chrétiens perpétrées par des bouddhistes le 12 janvier dernier à cause de la prétendue « illégalité » des édifices en question. Le centre de prière, appartenant à l’église de l’Evangile, sis à Pitipana, dans les environs de Colombo, a été incendié alors que les deux autres édifices de culte attaqués – qui ont subi des dommages à leur ameublement, aux vitraux, des exemplaires de la Bible y ayant été brûlés à cette occasion – sont une église de l’assemblée de Dieu et une église du Calvaire, sises dans la ville côtière méridionale d’Hikkaduwa.
Selon la police, 24 suspects ont été identifiés et arrêtés. Parmi ces derniers, 18 ont été inculpés et seront présentés au tribunal de Galle, dans les environs d’Hikkaduwa. Le groupe en question comprend cinq moines bouddhistes.
Dimanche dernier, dans toutes les églises chrétiennes, s’est élevée la demande de respect de la liberté religieuse. L’évêque anglican, Dhiloraj Canagasabey, parlant aux fidèles dans sa cathédrale du Christ Sauveur, sise à Colombo, a réaffirmé qu’il est du devoir du gouvernement d’assurer aux chrétiens la pleine jouissance des libertés et droits garantis par la Constitution. « La liberté de pensée, de conscience, de religion et d’association devrait être l’apanage de toutes les communautés religieuses » a-t-il déclaré, ajoutant : « nous nous attendons la défense de l’Etat de droit ».
Dans une note envoyée à Fides, la National Christian Evangelical Alliance du Sri Lanka fait état de nombreux incidents mineurs du même genre, intervenus au mois de janvier, tels que des menaces, des avertissements, de petits actes de violence contre des prêtres et des actes de vandalisme.
Dans un pays à large majorité bouddhiste, les minorités chrétiennes représentent environ 7% de la population, les musulmans 10% de cette dernière et les hindous 13%. (PA) (Agence Fides 29/01/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network