http://www.fides.org

Dépêches

2014-01-27

AMERIQUE/COSTA RICA - Rappel de l’Evêque d’Alajuela à propos de l’importance du choix des députés dans le cadre du scrutin du 2 février prochain

Alajuela (Agence Fides) – Les représentants de l’Eglise catholique au Costa Rica ont demandé aux fidèles de prêter une plus grande attention au choix des députés qu’à celui du Président lors des prochaines élections du 2 février. « La chose la plus importante n’est pas le Président. Pour nous, c’est la législature dans la mesure où c’est là que se trace le parcours à faire. Le premier pouvoir est le pouvoir législatif » a déclaré l’Evêque d’Alajuela, S.Exc. Mgr Angel San Casimiro Fernández, O.A.R.
Selon la note parvenue à l’Agence Fides, la recommandation est déjà présente dans le document des Evêques intitulé « Réhabiliter la politique » dans lequel la Conférence épiscopale établissait les critères pouvant « illuminer » le choix électoral. Dans certains Diocèses, comme celui de Cartago, aux mois de décembre et de janvier, tous les groupes paroissiaux ont été convoqués afin de discuter le document dans le cadre de rencontres hebdomadaires ou bihebdomadaires (voir Fides 20/11/2013).
Parmi les huit critères mis en évidence par les Evêques afin d’évaluer les différentes propositions politiques, se place au premier rang le respect pour la vie, y compris avant la naissance. « Personne ne peut disposer de sa propre vie ou de celle des autres. Défendre ce droit est à la base d’une société véritablement démocratique » indique le document de la Conférence épiscopale. (CE) (Agence Fides 27/01/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network