http://www.fides.org

Dépêches

2014-01-21

AFRIQUE/REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE - Appel du nouveau Chef de l’Etat à déposer les armes

Bangui (Agence Fides) – « La situation est en voie d’amélioration. L’élection du nouveau Président a amené un peu d’espoir au sein de la population » indiquent à l’Agence Fides des sources de l’Eglise locale depuis Bangui, capitale de la République centrafricaine où hier, 20 janvier, le Conseil national de transition (CNT, le parlement provisoire) a élu Chef de l’Etat Mme Catherine Samba-Panza, maire de la ville.
Mme Samba-Panza était arrivée en tête au premier tour mais, n’ayant pas atteint le quorum nécessaire à son élection directe, elle a été élue à l’issue d’une seconde votation dans le cadre de laquelle elle a obtenu 75 voix.
Le nouveau Président a lancé un appel aux membres des milices anti balaka et de la coalition des anciens rebelles de la Seleka – tous qualifiés de « mes enfants » - afin qu’ils « donnent un signal fort en déposant les armes ». « A partir d’aujourd’hui, je suis la Présidente de tous les centrafricains sans aucune exception ».
Mme Samba-Panza a ajouté que sa priorité est de faire cesser la souffrance de la population et de restaurer la sécurité et l’autorité de l’Etat sur l’ensemble du territoire.
Les sources de Fides soulignent qu’à Bangui, « pour le moment, la majorité des évacués demeure dans les centres d’accueil improvisés de l’aéroport et dans les différentes missions catholiques. On espère qu’avec l’amélioration progressive des conditions de sécurité, les évacués seront invités à rentrer chez eux. Ceci pourrait à son tour avoir des effets positifs sur l’ordre public parce que la majeure partie des saccages et des homicides ont lieu de nuit, les différentes bandes profitant du fait que les quartiers sont pratiquement privés de leurs habitants ». (L.M.) (Agence Fides 21/01/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network