http://www.fides.org

Dépêches

2014-01-20

ASIE/MALAISIE - Usage du terme Allah de la part des chrétiens : brûler le portrait du Père Andrew assimilé « à une attaque contre les chrétiens »

Kuala Lumpur (Agence Fides) – Les chrétiens doivent demeurer forts dans leur foi, pour affronter les attaques de groupes islamistes à propos de l’usage du terme Allah dans le cadre du culte. Accusations, plaintes, intimidations et le fait de brûler le portrait du Père Lawrence Andrew, Directeur de l’hebdomadaire catholique Herald « équivalent à une attaque contre la communauté catholique ». C’est ce qu’affirme S.Exc. Mgr Murphy Pakiam, Archevêque émérite de Kuala Lumpur, actuellement Administrateur apostolique de l’Archidiocèse dans une Lettre pastorale dédiée aux thèmes de la justice et de la paix dans laquelle il revient sur la question de l’usage du terme Allah de la part des chrétiens.
Le Père Andrew a fait l’objet de 109 dépôts de plaintes pour avoir affirmé que, « dans le culte des fidèles catholiques, il est licite d’utiliser le terme Allah pour se référer à Dieu » (voir Fides 09/01/2014). Ces jours derniers, en outre, le prêtre en question a fait l’objet de lourdes menaces de mort.
Dans le texte de la Lettre pastorale, envoyée à Fides, l’Archevêque affirme : « L’Eglise catholique est toujours en première ligne en faveur de la justice et de la paix. En tant que citoyens, nos actions ont toujours été respectueuses du droit, garanti par la Constitution fédérale, de pratiquer notre foi, sans interférences et sans intimidations ». Craignant une possible dérive violente, en particulier à l’encontre du Père Andrew, Mgr Pakiam remarque : « Il est déplorable que certains groupes veuillent organiser de grandes manifestations. Ces actions causent une forte gêne, de l’angoisse et même de la haine chez les citoyens malaisiens. En outre, l’approbation de telles actions de la part de certains responsables politiques ainsi que le silence inexplicable d’autres jette de l’huile sur le feu qui semble se répandre de manière incontrôlée ».
L’Archevêque lance un avertissement au monde politique et à la société : « Nous ne pouvons accepter ou tolérer que certains groupes promeuvent la division, la discorde et le désaccord au sein de la société. J’exhorte les fidèles catholiques à être forts dans cette adversité et à continuer à professer leur foi avec courage et détermination. Je trouve réconfortant de voir des malaisiens de toutes races et religions s’unir à nous en faveur de la cause de la justice et de la paix ».
En remerciant de leur soutien « ceux qui contribuent actuellement à faire de la Malaisie un lieu où les communautés peuvent vivre ensemble dans la paix, appréciant les valeurs communes aux différentes religions mais aussi les différences », l’Archevêque rappelle : « En tant que prêtres et en tant que laïcs, nous sommes appelés à promouvoir la justice et la paix. C’est pourquoi nous prions pour le Père Lawrence Andrew et nous nous engageons en faveur du dialogue, en construisant des ponts de réconciliation et en nous opposant à ceux qui font usage de la religion pour diviser la nation ».
L’Eglise demande à ce que les autorités « adoptent les mesures nécessaires afin de prévenir de nouvelles provocations intimidatrices à l’encontre des minorités ». Enfin – conclut le texte – « nous n’oublions pas de prier pour nos adversaires, qui ont mal compris notre foi, du moment que nous prions tous le seul vrai Dieu ». (PA) (Agence Fides 20/01/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
newsletter icon

Newsletter

Les nouvelles de l'Agence sur ton adresse courriel

ASIE/MALAISIE