http://www.fides.org

Dépêches

2014-01-13

AMERIQUE/HAITI - Population en majorité en situation de pauvreté inacceptable quatre ans après le séisme

Port-au-Prince (Agence Fides) – Quatre ans après la catastrophe qui a mis à genoux Haïti, causant quelques 300.000 morts (voir Fides 10/01/2014), l’ONG italienne AVSI poursuit son action en vue de la « reconstruction de l’humain » dans l’île. Beaucoup de choses ont changé mais les défis à relever demeurent nombreux. Actuellement, les évacués sont au nombre de 170.000, alors que 600.000 haïtiens vivent en condition d’insécurité alimentaire et que plus de 50.000 nouveaux cas de choléra sont enregistrés chaque année, le tout dans un contexte de forte régression économique. Les indicateurs de développement du pays demeurent faibles, certains étant même négatifs et la population vit, pour sa majeure partie, dans des situations de pauvreté inacceptable, les droits, même les plus élémentaires, n’étant pas garantis. Au cours de ces quatre années, l’AVSI a lancé 19 nouvelles œuvres : sept écoles, deux centres éducatifs, six centres nutritionnels, trois laboratoires d’artisanat et un restaurant communautaire. Elle a en outre restructuré un aqueduc permettant ainsi à 10.000 personnes d’être ravitaillées en eau. Elle gère par ailleurs 10 centres nutritionnels à Port-au-Prince (4) et à Les Cayes (6) qui accueillent en moyenne annuellement 15.000 enfants de moins de 5 ans environ, des femmes enceintes et des enfants en phase d’allaitement. 1.500 enfants ont été scolarisés dans quelques 100 écoles et reçoivent un soutien personnalisé alors que 40.000 autres ont reçu des kits scolaires comprenant cahiers, livres et cartable. En outre, 9.000 paysans reçoivent formation, assistance technique, outils et semences. 120.000 médicaments ont été distribués au profit de 12.000 personnes et 36.000 enfants en phase d’allaitement ont pu percevoir des suppléments nutritionnels. Le nombre des sans abri a diminué de 90% par rapport au pic ayant caractérisé les jours suivant la catastrophe. Les haïtiens ont appris à cultiver la terre et à travailler. Les écoles reconstruites fonctionnent et les enfants ont repris le chemin de l’école. (AP) (Agence Fides 13/01/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network