http://www.fides.org

Dépêches

2014-01-09

AFRIQUE/RD CONGO - Selon le gouvernement, « les services de sécurité étaient au courant des préparatifs des attaques du 30 décembre »

Kinshasa (Agence Fides) – Les services de sécurité étaient au courant des préparatifs des attaques perpétrées le 30 décembre dans trois provinces de République démocratique du Congo mais ne sont pas intervenus pour les empêcher. C’est ce qu’ont admis les responsables des Ministères de l’Intérieur et de la Défense en réponse à une question parlementaire déposée par le Sénateur Modeste Mutinga Mutuishayi à propos du niveau de connaissance dont disposaient les forces de sécurité en ce qui concerne les assauts coordonnés perpétrées dans différentes localités de Kinshasa, Lubumbashi, Kolwezi et Kindu.
Le parlementaire se demandait en outre si les services étaient au courant des projets des assaillants et pourquoi ils n’étaient pas intervenus avant que ces derniers ne perpètrent les attaques qui ont provoqué la mort d’au moins une centaine de personnes.
Le 30 décembre dernier, des groupes ont mené des assauts à Kinshasa – contre le siège de la télévision nationale, le quartier général des forces armées et l’aéroport de N’Djili – à Lubumbashi, chef-lieu du Katanga, et à Kindu, chef-lieu de la province de Maniema. On notera que les assaillants seraient liés à Joseph Mukungubila Mutombo, candidat aux élections présidentielles de 2006. (L.M.) (Agence Fides 09/01/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network