http://www.fides.org

Dépêches

2014-01-09

AMERIQUE/COLOMBIE - Mobilisation de l’Eglise contre la nouvelle vague de violence : « la marche est une manière de s’opposer à la violence »

Cali (Agence Fides) – Une grande foule a participé à Cali à la marche contre la nouvelle vague de violence organisée par l’Eglise catholique comme démonstration de solidarité envers Fabiola Ruiz et sa famille. La domestique a été tuée le 31 décembre 2013 à son domicile, dans la zone du Haut Jourdain, par deux tueurs. L’Archevêque de Cali, S.Exc. Mgr Dario de Jesus Monsalve, a convoqué les fidèles en début de soirée afin de marcher et de prier ensemble, un cierge et un chapelet en main, au départ de la Paroisse de ce quartier jusqu’au lieu où a été commis l’homicide.
La note parvenue à Fides fait mention de la marche qui s’est déroulée le 7 janvier au soir en rappelant l’engagement de l’Archevêque de Cali en faveur de la non violence. Hier, il avait justement déclaré à la presse locale : « Notre marche est une façon de nous opposer à la violence en partant de notre foi. Nous ne nous arrêtons pas. Nous voulons impliquer toute la communauté afin de bloquer cette vague de violence ».
Invitant à la première marche contre la violence, le 13 novembre dernier, l’Archevêque écrivait : « Face aux mains des assassins qui sont aux aguets sans pitié dans notre ville, nous levons nos mains vers le ciel. Notre impuissance et notre abandon ne recherchent pas la voie des « armes autorisées » et encore moins celle des armes criminelles mais plutôt celle des « armes de Dieu » (Ep 6, 10-20). Elles renforcent tant les citoyens que ceux qui ont le devoir de les protéger de sorte que, ensemble, nous puissions adhérer à la vérité et au but commun de construire une coexistence entre personnes libres et égales (article 13 de la Constitution) ».
A la fin du mois de septembre (voir Fides 30/09/2013), l’Archevêque avait dénoncé avec force la violence à l’encontre des prêtres, après l’assassinat du Curé et du Vicaire de San Sebastián de Roldanillo.
D’un rapport publié par la presse locale, il ressort qu’au cours des six premiers jours de 2014, à Cali, 25 personnes, dont des mineurs, ont été tuées dans le cadre d’épisodes isolés. Au cours de la seule année 2013, plus de 1.900 meurtres ont été perpétrés dont 1.600 par balles. La vengeance en a été la cause principale suivie par les affrontements entre bandes. (CE) (Agence Fides 09/01/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network