http://www.fides.org

Dépêches

2014-01-03

AFRIQUE/SOUDAN DU SUD - Evacués et réfugiés soudanais, premières victimes de trois semaines d’affrontements

Juba (Agence Fides) – Les affrontements entre les militaires fidèles au Président Salva Kiir et ceux affiliés à l’ancien Vice-président Riek Machar ont créé une grave situation d’urgence humanitaire dans différentes zones du Soudan du Sud.
Parmi les plus touchés se trouvent les quelques 200.000 réfugiés soudanais accueillis dans les camps de Yida et Ajuong Thok sis dans l’Etat d’Unité. Ces personnes se trouvent face à une alternative dramatique : demeurer dans les camps de réfugiés privés d’assistance ou retourner dans les Monts Nuba, au Sud Kordofan, Etat du Soudan bouleversé par les combats entre l’armée soudanaise et les rebelles du SPLM-N (Mouvement pour la libération du peuple soudanais Nord).
La population du Soudan du Sud souffre également suite à la crise politique et militaire en cours dans le pays. L’une des situations les plus dramatiques est signalée à Awerial, dans l’Etat des Lacs – au centre du Soudan du Sud – où plus de 70.000 évacués, en majorité des femmes et des enfants, sont privés d’assistance. Les évacués en question proviennent de Bor, capitale de l’Etat de Jonglei, au centre des combats entre les troupes de Kiir et de Machar. Selon des estimations réalisées par les organisations humanitaires, les trois semaines d’affrontements entre factions rivales ont porté à l’évacuation de plus de 200.000 civils.
Aujourd’hui, 3 janvier, s’ouvrent à Addis Abeba (Ethiopie) les colloques entre représentants de Kiir et de Machar visant à mettre un terme aux violences. (L.M.) (Agence Fides 03/01/2014)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network