http://www.fides.org

Dépêches

2013-12-19

EUROPE/ITALIE - « Foreign women cancer care », un projet visant à faciliter l’accès à la prévention et aux soins des tumeurs pour les immigrées

Rome (Agence Fides) – Avec l’inauguration du premier Point d’Accueil et d’Information pour les migrantes au sein de l’hôpital Fatebenefratelli de Rome, sis sur l’île Tiberine, est formellement lancé le parcours facilité d’accès à la prévention et aux soins des tumeurs féminines créé dans le cadre du projet Foreign Women Cancer Care. Les principaux points sur lesquels se basent le projet sont le manque de recours aux programmes de prévention et la disparité existant entre les italiennes et les immigrées suite au manque d’information et aux barrières socioculturelles. Dans le communiqué envoyé à l’Agence Fides, le Bureau de presse des Fatebenefratelli indique que le parcours prévoit un accueil ciblé près le PAIS (Point d’accueil, d’information et de soutien) au cours duquel les femmes seront invitées à des groupes psycho éducatifs ou à des groupes pluriethniques de narration d’histoires sur la santé. A la fin de l’entretien, elles seront accompagnées pour un rendez-vous dans les services de consultation gynécologique et de sénologie. A partir de la visite, seront mis en place les parcours considérés comme nécessaire en vue de la prévention et/ou du traitement, avec l’accompagnement d’un médiateur linguistique et d’un psychologue. Le programme prévoit en outre l’activation d’un guichet d’assistance sociale. « C’est seulement au travers d’un rapport et d’une confrontation que nous pouvons promouvoir tant l’intégration que la santé des immigrées en apprenant à nous occuper ensemble de notre santé avec tous les opérateurs sanitaires » peut-on lire dans le communiqué. Ce projet est réalisé par les IFO – Instituts physio thérapeutiques hospitaliers de Rome, l’AIMaC (Association italiennes des malades de cancer), l’hôpital Saint Jean Calibita Fatebenefratelli de Rome et la Coopérative Rome Solidarité – Caritas de Rome avec la collaboration et sous le patronage du Centre pour la Pastorale de la Santé du Vicariat de Rome. Il est financé par le Ministère de l’Intérieur dans le cadre des actions du Fonds européen pour l’intégration des ressortissants de pays tiers 2007-2013. Le projet pilote a une durée d’un an et s’achèvera en 2014. Au sein de la population immigrée présente à Rome, selon les indications fournies par l’hôpital Reine Hélène, les IFO et l’hôpital Fatebenefratelli, partenaires du projets, la tendance est de s’adresser à une structure hospitalière lorsque le cancer se trouve déjà à un stade très avancé. (AP) (Agence Fides 19/12/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network