http://www.fides.org

Dépêches

2013-12-13

AMERIQUE/COLOMBIE - « Entre le rêve de la paix et la poursuite de la guerre » : trop de violence à Antioquia à l’encontre des défenseurs des droits fondamentaux

Antioquia (Agence Fides) – Une recherche menée du 1er décembre 2012 au 15 novembre 2013, récemment présentée par les organisations de défense des droits fondamentaux en Colombie, résume les attaques, menaces et violences à l’encontre des défenseurs des droits fondamentaux en province d’Antioquia, dans le nord du pays. Une synthèse du rapport, rédigé sur base annuelle, envoyée à Fides par Adital, présente la situation sous le titre « Entre le rêve de la paix et la poursuite de la guerre ».
Au cours des 11 derniers mois, 507 cas ont été signalés soit une augmentation de 470% par rapport à 2010. L’augmentation préoccupante du nombre des attaques et des menaces est due principalement, selon le rapport, à la criminalisation de la contestation populaire de la part des autorités régionales et étatiques. Parmi les exemples cités par la presse, se trouvent ceux intervenus en juillet, août et durant une partie du mois de septembre 2013, comme la marche et la grève des mineurs et des paysans, faits qui se sont vérifiés dans tout le pays (voir Fides 15 et 24/07 et 17/09/2013).
En faisant une comparaison avec le passé, le rapport signale que, de 2010 au 15 novembre 2013, ont été enregistrées 1.153 attaques contre des personnes travaillant en faveur des droits fondamentaux – à raison de 108 cas en 2010, 164 en 2011, 374 en 2012 et 507 cas au cours des 11 premiers mois de cette année. Le grand problème, toujours selon le rapport, consiste dans le fait que le gouvernement, qui devrait adopter de nouvelles mesures pour protéger les droits fondamentaux, prend actuellement des initiatives visant à criminaliser les contestations qui, selon la Constitution, représentent un droit de tous. (CE) (Agence Fides 13/12/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network