http://www.fides.org

Dépêches

2013-12-13

AFRIQUE/RD CONGO - Après l’acceptation de l’adieu aux armes du M23, les groupes ougandais sèment à leur tour la mort au Kivu

Kinshasa (Agence Fides) – L’accord de paix a été signé entre le gouvernement de Kinshasa et le M23, principal groupe rebelle opérant au Nord Kivu, dans l’est de la République démocratique du Congo. Selon le Président ougandais, Yoweri Museveni, l’accord, qui a été signé à Nairobi (Kenya) le 12 décembre, prévoit que le M23 dépose les armes et se transforme en un parti politique. Un porte-parole du gouvernement congolais a cependant précisé qu’il ne s’agit pas d’un accord entre les parties mais « d’une déclaration signée par le M23 qui annonce la fin de la rébellion et la dissolution du M23 en tant que groupe armé ».
Si la fin de la rébellion armée du M23 semble désormais définitive, des sources locales indiquent à l’Agence Fides que, le 11 décembre, au moins 200 militaires « lourdement armés » appartenant à l’armée régulière ougandaise sont entrés sur le territoire de Beni – faisant partie du Nord Kivu – prenant position à 80 Km de la ville de Beni. « La population locale est en proie à la panique et ignore le but de cette incursion » précisent nos sources.
Dans la zone, opèrent les rebelles ougandais de l’ADF-NALU, auxquels les militaires de Kampala donnent officiellement la chasse. L’ADF-NALU a effectué trois embuscades dans la zone se soldant par la mort d’un militaire congolais et de trois femmes alors que deux civils ont été enlevés. Du fait des incursions de l’ADF-NALU, plus de 10.000 personnes ont évacué différents villages de la zone. (L.M.) (Agence Fides 13/12/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network