http://www.fides.org

Dépêches

2013-12-13

AMERIQUE/URUGUAY - Réaction de l’Evêque de Minas à la légalisation de la marijuana

Montevideo (Agence Fides) – Le Sénat de l’Uruguay a approuvé par 16 voix contre 13 le projet de loi relatif au contrôle et à la réglementation de la marijuana, ce pays devenant ainsi le premier au monde à légaliser la production, la vente et la consommation de cette substance. Outre à cette loi, « la légalisation et la promotion de l’avortement, l’égalisation légale des unions homosexuelles avec le mariage et la fécondation artificielle sous toutes ses formes sont des lois qui feront sombrer la famille uruguayenne » écrit sur son blog (www.desdelverdun.org) l’Evêque du Diocèse de Minas, S.Exc. Mgr Jaime Fuentes.
Pour Mgr Fuentes, dont la prise de position a été signalée à l’Agence Fides par la Conférence épiscopale d’Uruguay, l’alternative à ce « suicide » approuvé par le pouvoir législatif consiste dans l’engagement en vue de la formation des jeunes générations aux valeurs authentiques, à partir du milieu familial, raison pour laquelle il propose comme slogan : « pour la famille, tout est peu ». « Ce qui signifie – explique l’Evêque – qu’il est nécessaire de multiplier les initiatives afin d’aider les jeunes couples avant que les difficultés ne se manifestent ». Citant un exemple concret, il rappelle que « de nombreux couples ne veulent rien avoir à faire avec le « droit » d’avorter leurs enfants ou de cultiver de la marijuana » et « nous devons les soutenir avec enthousiasme, en ce qu’ils se trouvent en première ligne dans une guerre que nous devons gagner ».
La loi rendra possible aux majeurs (l’âge de la majorité en Uruguay étant fixé à 18 ans) la culture domestique de cannabis jusqu’à un maximum de six plants pour une production maximale de 480 g par an. En outre, la substance stupéfiante pourra également être cultivée par des associations ou des coopératives formées de 15 à 45 membres pour un maximum de 99 plants. La vente aura lieu dans les pharmacies autorisées. Chaque acheteur, qui devra au préalable se faire enregistrer de manière obligatoire, pourra acquérir au plus 40 g par mois.
Le Président de l’Uruguay, José Mujica, a mis en évidence la difficulté qu’a représenté pour le gouvernement la réglementation de l’usage de la marijuana mais a également souligné que l’objectif est d’expérimenter de nouvelles modalités de lutte contre la toxicomanie et le trafic de drogue. Il ne manque plus que la promulgation de la part du pouvoir exécutif pour que la norme ait force de loi. (CE) (Agence Fides 13/12/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network