http://www.fides.org

Dépêches

2013-12-11

ASIE/INDE - Arrestation de l’Archevêque de Delhi par la police alors qu’il participait à une marche pour les droits des dalits

New Delhi (Agence Fides) – S. Exc. Mgr Anil Couto, Archevêque de Delhi, a été arrêté aujourd’hui par la police de Delhi en compagnie d’évêques d’autres confessions. C’est ce que confirme à l’Agence Fides le Père Joseph Chinnayyan, Vice secrétaire général et porte-parole de la Conférence épiscopale de l’Inde. L’Archevêque participait, avec d’autres responsables et de nombreux laïcs, à une marche pacifique en faveur des droits des dalits. Les manifestants étaient parvenus dans la zone de Jantar Matar et se dirigeaient vers le Parlement indien. Ainsi que l’a appris Fides, la police a chargé les manifestants, en arrêtant un bon nombre. Parmi les personnes interpellées, se trouvent S. Exc. Mgr Anil Couto, les évêques protestants Alwan Masih, Roger Gaikwad, et Vijayesh Lal, responsable de l’Evangelical Fellowship of India ainsi que John Dayal, le catholique occupant le poste de Secrétaire général du All India Christian Council. Selon le Père Chinnayyan, les Evêques demandent à ce qu’une délégation des manifestants soit reçue par le gouvernement et au Parlement, qui se trouve en session. Les responsables chrétiens « seront remis en liberté d’ici ce soir » ajoute le porte-parole de la Conférence épiscopale de l’Inde. Une plainte a par ailleurs été déposée contre la police de Delhi pour avoir agressé et roué de coups des religieuses et des prêtres catholiques.
La marche demandait l’abrogation du Décret présidentiel de 1950 légalisant la discrimination et niant la parité des droits aux chrétiens et aux musulmans d’origine dalit. La discrimination a été étendue aux sikhs en 1956 et aux bouddhistes en 1982. Les minorités religieuses indiennes estiment que cette mesure est « totalement inconstitutionnelle », « mais les gouvernements qui se sont succédés ont fait la sourde oreille » a déclaré Mgr Anil Couto. Par le passé des manifestations pacifiques ont déjà eu lieu mais aujourd’hui, la police « a agi brutalement à l’encontre de manifestants sans défense » déclarent les chrétiens. Dans une note envoyée à Fides, le « conseil global des chrétiens indiens » se déclare « choqué et consterné par l’arrestation provocatrice d’évêques et d’autres responsables ». Le conseil en question rappelle le précédent du 2 novembre 1997, qui avait vu l’arrestation d’un certain nombre d’évêques qui avaient défendu les dalits.
Certains responsables politiques tels que Jayalalitha, Premier Ministre de l’Etat du Tamil Nadu, ont fortement soutenu la requête des dalits chrétiens et musulmans, affirmant que « la question ne peut tolérer de nouveaux retards » et qu’elle « devrait être portée devant le Parlement ». (PA) (Agence Fides 11/12/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network