http://www.fides.org

Dépêches

2013-12-11

AFRIQUE/ETHIOPIE - Inauguration d’une nouvelle église catholique pour la petite communauté d’Herero

Robe (Agence Fides) – « Nous avons récemment inauguré une nouvelle église dans le village d’Herero. La communauté actuelle est composée par une jeune catholique qui enseigne à l’école maternelle et par cinq autres personnes, qui suivent actuellement les premières catéchèses. Deux missionnaires de la Congrégation religieuse africaine des Apôtres de Jésus qui vivent à Adaba – à 9 Km d’Herero – sont responsables de la communauté » a raconté à l’Agence Fides le Père Angelo Antolini, OFM Cap., Préfet apostolique de Robe et réalisateur du projet de création d’école primaire dans le village d’Herero (Dodòla, province du Ouest Arsi, en Oromiya). Herero a une population de 6.000 habitants d’ethnie Oromo, sachant que la religion majoritaire est l’islam. La présence chrétienne est représentée par une minorité appartenant à l’Eglise orthodoxe et par de petites chapelles de différentes dénominations protestantes. « L’Eglise catholique – poursuit le Père Antolini – est présente au travers d’une petite communauté de fidèles. Dès 2005, elle avait construit une école et une maternelle qu’elle a ensuite remises au gouvernement pour les besoins didactiques du lieu. En 2010, le gouvernement a contribué à attribuer un nouveau terrain de 8.000 m2 dans une zone réservée du plan d’urbanisme. Sur le terrain, totalement vierge, situé sur la droite à l’entrée de la ville en direction de Bale, nous avons déjà construit une école maternelle et une chapelle pour la petite communauté catholique naissante. Maintenant, il nous a été attribué un terrain de 15.000 m2 adjacent à la maternelle, en vue de la réalisation des structures de l’école primaire » ajoute le Préfet apostolique. La position géographique particulière, à 2.400 m d’altitude, sur un haut plateau, rend la région particulièrement fertile, l’été étant caractérisé par une production extensive de céréales. Les terrains sont en majorité privés et cultivés par une population qui connaît l’agriculture depuis seulement 30 ans, tout le territoire étant précédemment dédié au pâturage. A Herero, il existe également une grande entreprise agricole publique de 10.000 ha cultivés en céréales et colza » conclut le missionnaire. (AP) (Agence Fides 11/12/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network