http://www.fides.org

Dépêches

2013-12-09

ASIE/BANGLADESH - Témoignage d’un missionnaire sur la fécondité de l’action missionnaire au milieu des agitations sociales et politiques

Dinajpur (Agence Fides) – « Depuis des mois, les grèves, les affrontements, les délits, les assauts menés contre des sièges de partis politiques et contre des villages hindous se multiplient. L’opposition veut paralyser le pays afin de contraindre le gouvernement à modifier la loi électorale. Les barrages routiers, les déraillements de trains, les incendies sont en augmentation. Mais nos activités n’ont pour l’instant pas été touchées directement. Les désagréments ne manquent pas, en particulier pour mener à bien les programmes scolaires au profit des jeunes et pour soigner les malades mais l’action se poursuit ». C’est ce qu’affirme dans un message envoyé à Fides le Père Franco Cagnasso, PIME, missionnaire au Bangladesh, qui raconte comment les activités des missions préparent Noël. Il s’agit surtout d’activités éducatives. « Parmi ces activités – explique-t-il – je tiens à rappeler en premier lieu le centre d’accueil de Tong Khyang Para. J’en assure le suivi depuis de nombreuses années et je dois dire qu’il a conquis la sympathie de tous, accueillant 100 jeunes gens et jeunes filles provenant des populations marma et tripura, lesquels ont une grande envie d’étudier et de s’engager pour l’avenir, non seulement le leur mais aussi celui de leurs peuples, marginalisés et dispersés ».
« Les jeunes filles du centre d’accueil Santal – poursuit-il – passent actuellement les examens relatifs à la 12ème classe (équivalent du Baccalauréat NDR). Avec elles, nous aidons également 270 autres élèves de divers âges dans différents lieux et selon différentes méthodes : en payant complètement les études de certains, en soutenant (financièrement NDT) d’autres, en fournissant des répétitions à d’autres encore ».
Un autre type d’engagement, explique le Père Cagnasso, est celui qui concerne le milieu sanitaire. « Une récente rencontre avec le clergé du Diocèse de Rajshahi m’a confirmé que le Centre d’assistance des malades tient à cœur à tous. Plus de 4.000 malades, dont 400 tuberculeux, ont reçu attention, soins et accompagnement au cours de l’année qui s’achève ». Un encouragement vient d’expériences telles que celle de trois jeunes handicapés qui ont quitté la Maison de la Tendresse de Rajshahi parce qu’étant désormais capables de gagner leur vie et de vivre de manière autonome. Dans cette expérience, conclut le Père Cagnasso, « se trouve le mystère de Noël : l’Incarnation de Dieu, silencieuse, humble, qui se manifeste avec tendresse au milieu des bergers, refusant de se faire prendre au piège des logiques de pouvoir. La fatigue de vivre est aussi la Sienne. Le fait qu’Il l’accueille nous donne du courage ». (PA) (Agence Fides 09/12/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network