http://www.fides.org

Dépêches

2013-12-05

AMERIQUE/ARGENTINE - Violences et saccages à Cordoba : selon le nouvel Evêque auxiliaire il s’agit d’actes criminels n’étant pas dus à la pauvreté

Buenos Aires (Agence Fides) – A cause de la vague de violence qui a dévasté la province, le nouvel Evêque auxiliaire de Cordoba, S.Exc. Mgr Pedro Javier Torres – nommé le 16 novembre – a qualifié les actes violents de « situations de saccage et de criminalité plutôt que d’actes accomplis par un mouvement social à cause de la faim » : « Tout cela n’est pas arrivé à cause de la pauvreté et de la recherche de nourriture – a déclaré l’Evêque selon une note envoyée à l’Agence Fides par une source locale – mais suite à la présence de la criminalité dans la province ».
La situation à Cordoba est devenue chaotique suite à une demande d’adaptation des salaires de la part de la police, cette dernière s’étant enfermée dans les casernes, permettant ainsi que des groupes de vandales et de criminels, auxquels s’est par la suite unis une partie de la population, saccagent des magasins en tout genre. En effet, ce ne sont pas seulement les supermarchés vendant des denrées alimentaires qui ont été pris pour cibles, dans la mesure où ont été attaqués également les vendeurs d’articles électroménagers et d’autres biens. Dans de nombreux cas, les vols ont été accomplis avec violence et ont précédé la destruction des locaux. Des affrontements violents ont eu lieu entre des vandales et des familles entières désireuses de protéger leur magasin.
Mgr Torres, parlant à une chaîne de télévision locale, a dénoncé les autorités du lieu pour « l’abandon total de la province de la part du gouvernement central, ce qui nous attriste profondément ». Il a ensuite jugé « juste et digne d’être écoutée » la requête présentée par la police de Cordoba bien qu’il ait également déclaré que « la fin ne justifie pas les moyens. Il faut mettre fin à l’anarchie ».
La Conférence épiscopale argentine a envoyé aujourd’hui un message à l’Archevêque et à la population de Cordoba, exprimant sa « proximité et son soutien suite aux graves actes s’étant produits dans la province ».
Le texte du Conseil permanent, envoyé à l’Agence Fides, indique que « nous prions le Seigneur de donner la sérénité et le calme en ce temps de l’Avent. Que Marie, Reine de la Paix, protège tous les habitants de Cordoba ». (CE) (Agence Fides 05/12/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network