http://www.fides.org

Dépêches

2013-12-04

VATICAN - Visite du Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples en Guadeloupe : « l’heure a sonné pour cette Église locale pour rallumer l'enthousiasme pour l’évangélisation »

Cité du Vatican (Agence Fides) – « L’heure a sonné pour cette Église locale pour rallumer l'enthousiasme pour l’évangélisation. Approfondir la foi chez ceux qui sont déjà baptisés et la partager avec ceux qui se sont détournés de l'Église, voilà l’urgence pastorale qui incombe à votre Communauté Ecclésiale diocésaine ». Telle est la consigne que le Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, S.Em. le Cardinal Fernando Filoni, a laissé à la communauté catholique de l’île de la Guadeloupe, dernière étape de sa visite pastorale aux Antilles, où il a célébré la Messe solennelle en la Mémoire de Saint François Xavier, Patron des Missions, dans l’après-midi d’hier, mardi 3 décembre.
En la Cathédrale du Diocèse de Basse-Terre et Pointe-à-Pitre, où étaient réunis Evêques, prêtres, religieux, religieuses et laïcs, le Cardinal a mis en évidence le fait que Saint François Xavier « est, sans doute, à l'exception de l’Apôtre Paul, le plus grand missionnaire dans l'histoire de l'Eglise ». « En 1541, il quitta Lisbonne pour ne plus jamais la revoir. A partir de ce moment, il passera chaque instant de sa vie au service de l'annonce de l'Évangile aux nations ». Le Préfet du Dicastère missionnaire a poursuivi : « Lors de son Ascension vers le Père, le Seigneur a laissé à ses disciples la grande mission d’évangéliser le monde entier (…) Et St. François Xavier nous aide à voir plus clairement ce qu'un homme, ayant un cœur missionnaire, peut accomplir. En seulement onze années, il a réussi à évangéliser Goa, la partie du sud de l'Inde, l'Indonésie et le Japon ».
Dans son homélie, le Cardinal a rappelé que « l'évangélisation de l'île de la Guadeloupe a commencé en 1635. Aujourd'hui, 84% de la population est catholique, avec une église locale bien établie et les traditions chrétiennes qui ont imprégné la vie. Cependant, la tâche missionnaire est loin d’être achevée. En effet, une Église locale bien établie court toujours le danger de perdre son zèle missionnaire initial, c’est-à-dire son élan de départ dans la propagation de la foi ».
Le Préfet du Dicastère missionnaire a rappelé l’exhortation du Pape François lors de la récente Journée missionnaire mondiale visant à diffuser partout dans le monde la lumière de la foi et à être témoins de Jésus Christ et a exhorté la communauté locale : « L'heure est venue d'encourager les nouvelles vocations au sacerdoce et à la vie consacrée et d'inviter les laïcs à participer activement dans les différents domaines de la vie pastorale du Diocèse, comme la catéchèse et les œuvres de charité. C'est aussi le moment d'encourager les nouvelles vocations missionnaires, chez les prêtres, les religieux et religieuses, et chez les laïcs, pour aider l’Eglise Universelle à évangéliser les régions du monde qui ont un grand besoin de l'Evangile ». (SL) (Agence Fides 04/12/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network