http://www.fides.org

Dépêches

2013-12-02

AFRIQUE - Non à la discrimination des malades du SIDA et méfiance envers les solutions « miraculeuses »

Monrovia (Agence Fides) – Une « nouvelle génération d’églises » promettant des traitements miraculeux a actuellement un impact délétère dans la lutte contre le SIDA. C’est ce qu’affirme le Ministre de la Santé du Liberia, David Logan, selon lequel la diffusion de nouveaux cultes qui s’appuient sur les croyances traditionnelles relatives aux guérisons miraculeuses fait qu’un nombre croissant de personnes ne demande pas des soins adaptés.
« A la différence de l’Eglise catholique et des églises luthérienne et épiscopalienne, les nouvelles églises affirment être en mesure d’offrir une libération spirituelle au travers de laquelle obtenir des guérisons miraculeuses. Il s’agit d’une option alléchante pour certaines personnes vivant au Liberia dans cette période d’après guerre » a affirmé le Ministre à la Thomson Reuters Foundation.
« Les coûts des transports ainsi que la discrimination dérivant du fait de révéler être affectés par le virus du SIDA fait que les populations des communautés périphériques sont plus enclines à rechercher de l’aide au sein des nouvelles églises locales proches plutôt que dans les centres médicaux se trouvant dans la capitale » a ajouté le Ministre.
Au Liberia, qui doit encore se reprendre de près de 15 ans de guerre civile, vivent environ 18.000 personnes ayant besoin d’une thérapie anti-rétrovirale.
L’accueil des séropositifs et des malades du SIDA a constitué le thème central du message de Caritas Dakar à l’occasion de la Journée mondiale de lutte contre le SIDA, qui a eu lieu hier. « Les personnes de toutes conditions qui vivent avec le SIDA ou qui sont touchées par cette maladie font encore l'objet de préjugés et de discrimination – affirme le communiqué envoyé à l’Agence Fides. De telles attitudes ne doivent plus être tolérées, car elles offensent les personnes dans leur dignité humaine et les dissuadent de se soumettre au dépistage et de se faire soigner ».
La Caritas Sénégal à travers la délégation diocésaine de Dakar et particulièrement de son antenne du PARI (point d’accueil des réfugiés et immigrés) œuvre depuis bien longtemps pour soulager les personnes vivant avec le SIDA. (L.M.) (Agence Fides 02/12/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network