http://www.fides.org

Dépêches

2013-11-27

VATICAN - Ouverture du IV° Congrès missionnaire américain à Maracaibo de la part de l’Envoyé spécial du Pape François : « dans ce Congrès, nous mettons au centre le Christ »

Maracaibo (Agence Fides) – « Au cours de notre Congrès, nous mettons au centre le Christ et nous entendons en écouter la voix en tant que Maître, nous entendons en recueillir le message, le faire entrer en nous et nous préparer à la mission. Oui, exactement, comme le dit le thème de ce Congrès : se faire Disciples missionnaires de Jésus-Christ en Amérique, dans un monde sécularisé et multiculturel ». Telle est l’exhortation que S.Em. le Cardinal Fernando Filoni, Préfet de la Congrégation pour l’Evangélisation des Peuples, Envoyé spécial du Saint-Père François, a adressé aux plus de 3.000 participants au IV° Congrès missionnaire américain (CAM 4) et IX° Congrès missionnaire latino-américain (COMLA 9), réunis sur le parvis de la Basilique de Notre-Dame de Chiquinquirà à Maracaibo, pour célébration solennelle d’ouverture qui a eu lieu hier après-midi, 26 novembre.
Citant la Lettre par laquelle le Souverain Pontife l’a désigné pour le représenter, le Cardinal Filoni a mis en évidence que, de cette manière, « le Pape non seulement se fait présent au milieu de vous mais me demande de vous faire part de Son affection et vous salue tous cordialement ». Le Pape François écrit, se référant au Décret conciliaire Ad Gentes, que « la nature véritable et profonde de l’Eglise est (d’être) missionnaire, raison pour laquelle elle entend se dédier, aujourd’hui aussi, avec un grand enthousiasme afin que l’Evangile soit annoncé à tous les peuples en suivant la route même tracée par le Seigneur ».
Dans son homélie, le Préfet du Dicastère missionnaire s’est attardé sur la liturgie de la Parole du jour, qui mettait en évidence le dessein de Dieu, conçu de toute éternité. « Jésus, Celui qui était attendu, apparaît comme la lumière des peuples, la lumière de ceux qui croient, la lumière de la foi » a-t-il souligné, citant ensuite la péricope évangélique de la visite de Marie à Sainte Elisabeth, où est mise en évidence « le caractère central du Christ dans l’histoire du salut ». Par conséquent, le Christ « doit devenir le centre de notre prédication et de la prédication de l’Eglise ».
« Nous avons besoin de réfléchir à plus de cinq siècles d’évangélisation de ce continent sur la manière dont notre peuple, qui a pourtant reçu et accueilli la foi, vit et croit » a poursuivi le Préfet du Dicastère missionnaire. « Nous avons besoin de nous demander ce qui prédomine dans nos Eglises, s’il s’agit d’une pastorale de conservation ou d’annonce, s’il s’agit d’une pastorale centrée seulement sur nos réalités américaines ou latino-américaines ou si elle est ouverte sur le monde, si notre pastorale est parfois proche des pauvres en paroles ou si elle n’est pas détachée d’eux, considérant qu’ils ne peuvent rien nous donner. Nous devons nous demander si notre pastorale est attentive et met le Christ au premier rang et au centre ou bien, comme le dit le Pape François, si elle est autoréférentielle, politisée, idéologisée, sans âme et seulement formelle ».
En conclusion de son homélie, le Cardinal Filoni a exhorté à nous mettre « à l’école de Jésus Maître » afin de nous préparer à la mission, « demandons au Christ de se faire notre frère, notre lumière et notre bien ». (SL) (Agence Fides 27/11/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
newsletter icon

Newsletter

Les nouvelles de l'Agence sur ton adresse courriel

Dépêches