http://www.fides.org

Dépêches

2013-11-28

AFRIQUE/ANGOLA - Appel de différents Evêques à « suivre le chemin de la paix » après la mort d’un opposant et la monté de la tension en Angola

Luanda (Agence Fides) – La voix des Evêques d’Angola se lève après le meurtre d’un manifestant appartenant au parti d’opposition Casa-Ce ayant eu lieu samedi 23 novembre à Luanda et la répression d’une manifestation organisée par l’UNITA, le parti d’opposition historique au MPLA, aux affaires depuis 1975.
Dimanche 24 novembre, au cours de la cérémonie de clôture de l’Année de la Foi dans le Diocèse de Cabinda, S.Exc. Mgr Filomeno do Nascimento Vieira Dias, Evêque du lieu, a condamné la répression conduite contre les manifestants. L’Evêque estime que ce qui se passe dans de nombreuses villes d’Angola est grave et il a souligné que la manifestation de la volonté populaire ne doit pas être entravée de manière à assurer l’unité et la réconciliation nationale.
S.Exc. Mgr António Jaka Vescovo de Caxito, dans son homélie de clôture de l’Année de la Foi donnée en la Paroisse Saint Jean Baptiste de Cacuaco, a affirmé lui aussi que la démocratie et la paix sont encore fragiles en Angola.
Mgr António Jaka a souhaité la construction d’un monde nouveau et d’un nouvel Angola au travers de l’esprit du pardon. Il a souligné que le devoir des hommes politiques est de rechercher tous les chemins pour la paix et la réconciliation. « Nous chrétiens sommes les premiers à avoir le devoir de prier et d’être des instruments de paix » a-t-il ensuite ajouté.
Mgr António Jaka a enfin adressé un appel aux moyens de communication afin qu’ils ne rouvrent pas les blessures de la guerre qui sont encore ouvertes. « La violence verbale ouvre la voie à la confrontation violente, à la guerre et à la haine. Il faut apprendre du Christ les chemins de la paix » a-t-il conclu. (L.M.) (Agence Fides 28/11/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network