http://www.fides.org

Dépêches

2013-11-26

AFRIQUE/LIBYE - Témoignage du Vicaire apostolique de Tripoli : « Même dans l’incertitude d’aujourd’hui, j’ai confiance que puisse éclater la paix »

Tripoli (Agence Fides) – « Les pressions populaires en faveur de la pacification sociale sont certainement un fait positif et je suis confiant dans le fait que, d’un moment à l’autre, la paix puisse éclater en Libye » : c’est ce qu’affirme à l’Agence Fides S.Exc. Mgr Giovanni Innocenzo Martinelli, Vicaire apostolique de Tripoli.
Tant à Tripoli qu’à Bengazi – chef-lieu de la Cyrénaïque – la pression populaire s’accentue afin que les différentes milices qui contrôlent les deux villes déposent les armes et permettent aux forces de sécurité d’exercer leur autorité. Le 15 novembre, une marche de protestation ayant eu lieu dans les environs du siège tripolitain de la milice de Misrata avait été interrompue par une fusillade qui avait fait 46 morts et plus de 500 blessés. En signe de protestation, les habitants de la ville sont descendus dans la rue pour démontrer leur mécontentement à cause de la présence des groupes armés irréguliers. A Bengazi également, après les affrontements d’hier entre une milice islamiste et l’armée qui ont fait 9 morts et 51 blessés, les autorités de la ville ont proclamé trois jours de désobéissance civile.
« A Tripoli, on vit dans la tension mais la zone la plus chaude pour le moment est Bengazi où sont demeurés le Vicaire apostolique, S.Exc. Mgr Magro, avec un certain nombre de collaborateurs » déclare Mgr Martinelli. « Il s’agit d’une présence limitée mais qui nous permet de continuer de manière digne notre engagement en faveur de la petite communauté catholique réduite après le départ des ordres religieux féminins à quelques infirmières philippines qui continuent à prêter service dans les hôpitaux ».
« Nous vivons des moments douloureux et difficiles. La Libye constitue un peu une énigme. On ne parvient pas toujours à bien comprendre quelle est la situation mais j’ai confiance dans le fait que les libyens parviendront à retrouver la paix » conclut Mgr Martinelli. (L.M.) (Agence Fides 26/11/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network