http://www.fides.org

Dépêches

2013-11-25

AFRIQUE/NIGERIA - Prudence du Cardinal Archevêque d’Abuja à propos de nouvelles faisant état de l’enlèvement de chrétiennes de la part de Boko Haram et de leur conversion forcée à l’islam

Abuja (Agence Fides) – « J’ai entendu parler de ces cas mais il est difficile de les évaluer parce qu’il existe de nombreuses rumeurs en circulation » déclare à l’Agence Fides S.Em. le Cardinal John Olorunfemi Onaiyekan, Archevêque d’Abuja, à propos des présumés cas de chrétiennes enlevées par la secte islamique Boko Haram et contraintes à se marier avec des hommes appartenant au mouvement après avoir été converties de force à l’islam.
« Je n’ai pas connaissance de cas concrets et prouvés. La presse nigériane a dédié peu de place à des nouvelles de ce type, certainement parce qu’elle n’a pas trouvé, au moins jusqu’ici, de preuves solides » affirme le Cardinal.
« Qu’il y ait des enlèvements, nous le savons mais il ne me semble pas qu’il existe une campagne systématique visant à enlever des chrétiennes afin de les convertir de force et de les faire épouser des membres de Boko Haram. Cela ne signifie pas qu’il n’y ait pas de viols de guerre. Ce sont des choses qui, malheureusement, se produisent dans des zones de conflit » continue le Cardinal, qui ajoute : « Je suis désolé de devoir le dire mais il existe des personnes qui répandent des rumeurs non contrôlées afin d’accentuer le sens de persécution des chrétiens qui vivent dans les zones les plus en danger du Nigeria. Je ne pense pas que cela nous aide. Il est toujours préférable de dire la vérité ».
Enfin, selon le Cardinal, Boko Haram « a subi des coups très durs » infligés par l’armée nigériane qui a lancé en mai dernier une vaste offensive dans trois Etats du nord de la Fédération. « Boko Haram n’est plus ce qu’elle était voila seulement 7 mois en arrière. Ce qui ne signifie pas qu’elle soit anéantie mais désormais, nous nous trouvons face à un ensemble de groupes de bandits se livrant à des vols plus qu’à une organisation de guérilla structurée » conclut le Cardinal. (L.M.) (Agence Fides 25/11/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
newsletter icon

Newsletter

Les nouvelles de l'Agence sur ton adresse courriel

Dépêches