http://www.fides.org

Dépêches

2013-11-09

AMERIQUE/BRESIL - Pour la Commission épiscopale pour la Charité, la Justice et la Paix, les communautés catholiques sont appelées à être en première ligne dans la lutte contre le trafic d’êtres humains

Brasilia (Agence Fides) – Opérateurs pastoraux, animateurs sociaux, enseignants et chercheurs sont appelés à être « en première ligne » afin de combattre le grave phénomène du trafic d’êtres humains. C’est dans ce but que la Commission épiscopale pour la Charité, la Justice et la Paix de la Conférence épiscopale du Brésil (CNBB) a mis en place un groupe de travail spécifiquement dédié à ce problème, qui a de fortes implications également sur le plan pastoral. Dans le cadre d’un chemin de discernement et d’élaboration de stratégies adaptées, la Commission a organisé un séminaire intitulé « Le rôle de la société et de l’Eglise dans la lutte contre le trafic d’êtres humains » qui s’achève aujourd’hui, 9 novembre, à Brasilia. Comme l’indique une note envoyée à Fides, l’objectif du séminaire en question a été de former « des agents multiplicateurs » et des éducateurs qui devront travailler au cours de la « Campagne de fraternité » de l’an prochain, laquelle sera dédiée entièrement à cette question, Le thème de la campagne sera en effet « Fraternité et trafic d’êtres humains », le slogan choisi étant « Le Christ nous a libérés pour que nous demeurions libres » (Ga 5, 1).
La campagne est faite d’activités de mobilisation, de sensibilisation, de formation et de prière, organisées à tous les niveaux au sein de l’Eglise brésilienne, afin de faire mieux comprendre le phénomène du trafic d’êtres humains, ses causes et ses racines et de préparer des « agents pastoraux » qui constituent des antennes au sein de communautés engagées dans cette lutte. (CE) (Agence Fides 09/11/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network