http://www.fides.org

Dépêches

2013-11-06

OCEANIE/PAPOUASIE NOUVELLE GUINEE - L’Eglise du Pacifique s’interroge sur la Nouvelle Evangélisation

Madang (Agence Fides) – « Que nous demande Dieu aujourd’hui ? Que nous demande de faire le Seigneur en tant qu’Eglise dans le Pacifique ? » : telle est la question qui a résonné au cours de l’Assemblée générale de l’Eglise catholique en Papouasie Nouvelle Guinée et aux Iles Salomon, en cours à Madang, événement auquel participent plus de 130 délégués provenant de 22 Diocèses. L’horizon de l’Assemblée, ainsi que cela a émergé des premières journées de réflexion, concerne la Nouvelle Evangélisation. L’intervention du Père Jan Czuba SVD a rappelé aux participants le défi que représente le fait de vivre la foi pour l’Eglise dans le Pacifique, « à une époque de profonds changements ». Les participants ont par ailleurs relu, comme point de départ de la confrontation, la Lettre pastorale des Evêques relative à l’Année de la Foi, qui remarque que « la foi génère une communauté qui annonce et témoigne ».
Parmi les interventions qui se sont succédées, celle du Père Roger Purcell MSC, a ramené l’attention sur le Concile Vatican II en tant que source originale d’inspiration alors que l’Archevêque de Madang, S.Exc. Mgr Steven Reichert, OFM Cap., a rappelé que l’Eglise en Papouasie Nouvelle Guinée a cheminé dans la continuité avec les élans conciliaires, promouvant un renouvellement de la Pastorale au cours des décennies passées, selon les perspectives indiquées par le Concile Vatican II.
Une intervention fondamentale a été celle du Pr. Catherine Nongkas, de l’Université du Verbe Divin, qui a traité le thème « Année de la Foi et Nouvelle Evangélisation ». L’analyse est partie du phénomène de la sécularisation. « La foi et la manière chrétienne de vivre ne sont plus largement acceptées dans de nombreux milieux – a-t-elle déclaré – et le nombre de pratiquants semble diminuer actuellement. Dans le même temps, la foi a besoin de défier la culture, tant traditionnelle que moderne. Le Christianisme en effet appelle à la vie en communauté et ceci fournit une alternative à l’individualisme omniprésent ». D’autres phénomènes tels que « la sorcellerie, la pauvreté urbaine et la désagrégation de la famille sont aujourd’hui des milieux pour un témoignage de foi » a-t-elle poursuivi. Se référant au thème général de l’Assemblée, « Donne-moi Seigneur l’eau de la vie », s’inspirant à la péricope évangélique de la Samaritaine (Jn 4), l’intervenante a expliqué que Jésus a fourni à la femme une occasion de rencontre, d’écoute et de changement intérieur, la faisant passer de l’hostilité à l’hospitalité. « La Nouvelle Evangélisation consiste également à réchauffer les cœurs avec la Parole et la puissance du Christ, qui, à son tour, renforce et renouvelle le cœur des personnes et des communautés. C’est une question de vie spirituelle et de formation plutôt que de structures et d’activités » a-t-elle conclu. (PA) (Agence Fides 06/11/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
newsletter icon

Newsletter

Les nouvelles de l'Agence sur ton adresse courriel