http://www.fides.org

Dépêches

2013-11-05

ASIE/SYRIE - Message du Curé gréco-catholique de Raqqa aux islamistes, coupables de trahir le véritable islam

Raqqa (Agence Fides) – L'Archimandrite Naaman Rawik, Curé gréco-catholique de Raqqa et Tabqa – villes du nord de la Syrie se trouvant depuis des mois entre les mains des milices armées de l’opposition – a trouvé refuge au Liban après que les militants islamistes de « l’Etat islamique d’Irak et du Levant » aient attaqué et endommagé ses deux Paroisses. Ces jours derniers, l’Archimandrite a adressé un message aux miliciens islamiques – rendu public par la Fraternité Chrétienne Sarthe-Orient et reçu par l’Agence Fides – dans lequel il stigmatise leurs actes de violence contre les églises comme étant contraires à la tradition islamique. « Vous avez – affirme l’Archimandrite – supprimé toutes traces chrétiennes, en détruisant nos églises et en offensant leurs Saints patrons, en volant nos maisons et en poussant à l’exil les pasteurs et leurs paroissiens(…) Croyez-vous qu’Allah, son prophète et les musulmans en général, accepteront et béniront vos actes ? », poursuivant : « L'Islam n'est-il pas dans la continuité d'Abraham qui est le père des croyants et de la religion, derrière laquelle nous chrétiens, avons commencé à marcher six cents ans avant vous ? Un musulman n'est-il pas celui qui protège l'homme de sa propre main et de sa langue ? Et voici que les actes de vos mains témoignent de l’enlèvement des hommes de Dieu dont vous êtes à l’origine ». Le message pressant du Père Rawik se conclut en indiquant la fièvre islamiste comme un corps étranger par rapport à la tradition de coexistence entre chrétiens et musulmans qui caractérise le Moyen-Orient. « Revenez à vos Livres Saints – écrit l’Archimandrite aux islamistes – apprenez par eux l’islam véritable avant qu’on ne puisse démontrer, par les versets du Coran, que vous êtes devenus étrangers au Livre et à l’enseignement d’Allah sur la tolérance, que vous êtes désormais étrangers à nos mœurs arabes authentiques, que vous êtes totalement étrangers à nos traditions dans lesquelles, nous furent élevés, musulmans ou chrétiens, en Syrie et à Raqqa en particulier ».
On se souviendra que c’est dans cette ville de Raqqa qu’a été enlevé, à la fin du mois de juillet, le Père Paolo Dall'Oglio, SI. Selon ce que l’Agence Fides a pu reconstruire (voir Fides 26/08/2013), les personnes soupçonnées de l’enlèvement du jésuite romain appartiendraient justement à « l’Etat islamique d’Irak et du Levant ». (GV) (Agence Fides 05/11/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network