http://www.fides.org

Dépêches

2013-10-31

AMERIQUE/MEXIQUE - L’Evêque d’Aguascalientes invite à « valoriser nos traditions » et à ne pas favoriser la diffusion de la « fête d’Halloween »

Aguascalientes (Agence Fides) – A l’occasion de la Fête de la Toussaint et de la Commémoration de tous les fidèles défunts, les 1er et 2 novembre, l’Evêque d’Aguascalientes, S.Exc. Mgr José María de la Torre Martin, a invité les fidèles et toute la communauté à préserver et promouvoir leurs traditions chrétiennes propres et à ne pas favoriser la diffusion de la « fête d’Halloween », qui doit être considérée comme une nouvelle culture consumériste et un business de la terreur.
Dans la note envoyée à l’Agence Fides, l’Evêque souligne que « Hollywood a indubitablement contribué à la diffusion d’Halloween au travers d’une série de films dans lesquels la violence et l’homicide créent chez le spectateur un état maladif d’angoisse et d’anxiété » comme si la violence n’était pas déjà suffisamment présente dans nos rues, a commenté l’Evêque qui, voici quelques jours seulement, avait dénoncé « la vague irréfrénable de violence et d’insécurité que traverse le pays » (voir Fides 29/10/2013). Halloween « vise en outre à encourager l’imitation des coutumes nord-américaines sous le seul prétexte que ce pays a la réputation d’être supérieur » a-t-il ajouté.
Mgr José María de la Torre Martin souligne que la Commémoration de tous les fidèles défunts constitue une tradition très fortement ancrée dans le cœur du peuple mexicain. Outre à se souvenir des morts, elle devrait également constituer une occasion pour réfléchir au sens de notre existence. La foi chrétienne est une foi qui regarde au-delà de la tombe. Il s’agit d’une foi qui croit en la vie éternelle. « Je vous invite tous à profiter de cette occasion et à partager avec les enfants et les jeunes le sens de cette célébration » exhorte l’Evêque, rappelant que « nous avons besoin de valoriser la richesse de nos traditions qui continuent à se transmettre aux nouvelles générations ». Enfin, il a encouragé ceux qui continuent à installer ce qu’il est convenu d’appeler « autels des morts » dans les Paroisses, les écoles et sur les lieux de travail, selon la tradition mexicaine. (CE) (Agence Fides 31/10/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network