http://www.fides.org

Dépêches

2013-10-30

AMERIQUE/COLOMBIE - Pour le Directeur du Secrétariat national de la Pastorale sociale, « il est impossible de penser à la paix sans surmonter les traumatismes laissés par le conflit »

Bogotá (Agence Fides) – « Il est impossible de penser à la paix sans surmonter les traumatismes laissés par le conflit » a affirmé le Directeur du Secrétariat national de la Pastorale sociale (SNPS/Caritas Colombie), Mgr Hector Fabio Henao, dans le cadre de son intervention au Congrès national psychosocial ISEP 2013, qui se déroule les 29 et 30 octobre à Bogotá.
La note envoyée à Fides par la Conférence épiscopale de Colombie indique que deux institutions – le SNPS et le Ministère de la Santé et de la Protection sociale – sont responsables de la réalisation du projet « Intégration sociale avec approche psychosociale » (ISEP) destiné aux communautés impliquées dans le conflit armé dans 71 communes du pays.
Pour l’Eglise catholique, les projets ISEP sont étroitement liés à l’avènement de la paix dans le pays. Ils devraient donc être accompagnés de processus fournissant les conditions adaptées afin que les victimes parviennent à se réinsérer dans la société. « Le chemin de la paix passe par la récupération des expressions de douleur et par leur transformation en mécanismes positifs en mesure de contribuer à la disparition définitive de ce type de violence » a expliqué Mgr Hector Fabio Henao. Il a ensuite conclu en affirmant que cette difficile mission de l’Eglise comble un vide que personne ne parvient à remplir, en ce qu’il s’agit de reconstruire une vie. Jusqu’à présent, le projet ISEP est parvenu à toucher 27.000 personnes. (CE) (Agence Fides 30/10/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network