http://www.fides.org

Dépêches

2013-10-25

ASIE/SYRIE - Selon le Métropolite de l’Archidiocèse syro-orthodoxe de Homs et Hama, l’institution d’un couloir humanitaire est nécessaire afin de sauver les civils de Sadad

Homs (Agence Fides) – Le Métropolite Silwanos Boutros Alnemeh, titulaire de l’Archidiocèse syro-orthodoxe de Homs et Hama, a lancé un appel aux institutions et organisations humanitaires internationales au nom des populations civiles – environ 3.000 personnes – assiégées dans les villages de Sadad et d’Hofar, dans la région de Qualamun, à quelques 100 Km au nord de Damas où s’est ouvert un nouveau front du conflit opposant l’armée aux milices d’opposition. Les responsables du siège – explique le Métropolite dans son message – doivent « faciliter le départ en toute sécurité de la population en quelque direction que ce soit, tant vers le couvent d’Al-Attieh qu’en direction de la ville d’Homs, où nous pourrons l’accueillir ». Il implore également les organisations internationales destinataires de son appel d’éviter « les déclarations pouvant compromettre la sécurité des assiégés et des résidents en Syrie ».
Ainsi que l’expliquent à Fides des sources de l’Eglise syro-orthodoxe, plus de 1.000 miliciens, en grande partie liés à des factions islamistes, avec trente véhicules militaires et équipés de mitrailleuses, ont envahi la ville, occupant le commissariat de police, les centres gouvernementaux, les structures publiques, l’hôpital, la poste, causant trois morts parmi les chrétiens du cru ainsi que des dommages à différentes églises. La population civile a débuté son exode en direction d’Homs et de l’aéroport de Damas.
Sadad dispose d’une importance historique, archéologique et religieuse. Elle est mentionnée plus d’une fois dans la Bible. Selon les sources de Fides, ses habitants, en majorité chrétiens, s’étaient refusés de constituer des « comités populaires de défense » armés. (GV-PA) (Agence Fides 25/10/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network