http://www.fides.org

Dépêches

2013-10-16

AMERIQUE/NICARAGUA - Tentative de résolution de l’isolement d’une ville par des mineurs de la part de l’Evêque de Juigalpa

Juigalpa (Agence Fides) – Pendant deux jours, les mineurs du bassin minier de Cafetal ont complètement bloqué la route qui conduit à la petite ville de Santo Domingo, Chontales – à quelques 120 Km à l’est de Managua – afin de manifester contre la compagnie minière canadienne B2Gold. Aujourd’hui, après une première intervention de l’Evêque de Juigalpa, S.Exc. Mgr René Sócrates Sándigo Jirón, on espère pouvoir libérer la voie et débuter un dialogue entre les parties. Mgr René Sócrates Sándigo Jirón, qui est également Président de la Conférence épiscopale, ainsi que le fait remarquer une note envoyée à l’Agence Fides, à la demande des petits groupes de mineurs, est parvenu à contacter les parties au travers de différents appels téléphoniques, ainsi qu’il l’a lui-même déclaré, parvenant « à expliquer et à dialoguer, de manière à parvenir à un accord et à mettre un terme au conflit ».
Dans cette zone du Nicaragua, il existe de petits groupes de mineurs – réunis sous la seule dénomination de Cafetal – qui travaillent dans le cadre de différents projets de l’entreprise canadienne B2Gold. Depuis près d’un mois, ces groupes ont demandé une indemnité pour différentes raisons (matériel, moyens de transport, contamination…) qui leur a cependant été refusée. La B2Gold, en tant que geste de bonne volonté, a présenté la situation au Centre nicaraguayen des Droits humains mais les groupes de mineurs demandent une intervention du gouvernement afin de clarifier légalement la situation de l’ensemble des travailleurs, en ce que leur nombre précis n’est pas connu.
Au Canada, l’organisation catholique pour le développement et la paix a récemment promu une campagne d’éducation et d’action suite aux préoccupations exprimées par l’Eglise locale et par les Evêques des pays d’Amérique du Sud à propos des travaux d’extraction minière conduits par un certain nombre de compagnies pétrolières canadiennes. Au cours de ces derniers jours, les représentants des Conférences épiscopales du Pérou, des Philippines et de République démocratique du Congo, ont rencontré les Evêques et la société civile canadiens afin d’illustrer des expériences et des problèmes de leurs pays respectifs causés par l’activité de certaines compagnies minières et de multinationales qui se sont démontrées insensibles aux besoins de la population. (CE) (Agence Fides 16/10/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network