http://www.fides.org

Dépêches

2013-10-16

AMERIQUE/PANAMA - L’Eglise prête à jouer le rôle de médiateur entre le gouvernement et les médecins en grève

Panama (Agence Fides) – Le Président de Panama, Ricardo Martinelli, a publiquement remercié l’Archevêque de Panama, S.Exc. Mgr José Domingo Ulloa, l’Eglise catholique ayant accepté de participer en qualité de médiateur à la dispute entre le gouvernement et les médecins en grève depuis plusieurs semaines (voir Fides 10/10/2013) ainsi qu’avec les autres associations pour la santé. Le motif de la contestation est la loi 69, qui autorise le recrutement de médecins étrangers, surtout à destination des zones les plus internes de la nation. Selon les grévistes, ce processus amènerait à une progressive privatisation du système sanitaire.
« La loi 69 vise à accélérer un processus qui doit résoudre le besoin urgent de nomination de spécialistes, nécessaires dans les zones les plus internes de la République » a déclaré le Président Martinelli. « Il s’agit d’une loi faite pour aider les personnes et non pas à l’encontre des médecins panaméens. Dès lors, en tant qu’expression d’un gouvernement qui n’a jamais refusé le dialogue, le Ministre de la Santé a conservé ouverte la communication avec les syndicats de médecins afin d’intégrer leurs observations concernant le projet. La preuve en est que, de leurs 14 observations, 11 ont été intégrées au projet » a déclaré le Président à la presse locale.
Mgr José Domingo Ulloa Mendieta a improvisé une conférence de presse – dont la vidéo a été envoyée à l’Agence Fides – au cours de laquelle il a confirmé l’intervention de l’Eglise en vue d’un premier contact entre les parties. « Nous sommes à un moment critique – a souligné l’Archevêque – auquel nous ne devons pas chercher à qui est la faute mais qui nécessite un changement d’attitude afin d’être capables de dialoguer. Nous devons, une fois encore, faire confiance aux autres puisque la crédibilité entre nous et avec les autres a été perdue. Mais tout cela doit changer ». Des dernières nouvelles en notre possession, on apprend qu’une grande partie des médecins est retournée au travail même si la situation demeure critique et par ailleurs très tendue dans certains centres sanitaires. (CE) (Agence Fides 16/10/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network