http://www.fides.org

Dépêches

2013-10-15

AFRIQUE - Vœux de l’Eglise catholique en Afrique aux musulmans pour la fête de l’Aid El Adha

Rome (Agence Fides) – La commune racine en Abraham et la douleur provoquée par les conflits qui ensanglantent un certain nombre de pays africains et du Moyen-Orient, sont au centre de deux messages envoyés par d’importants représentants de l’Eglise catholique en Afrique aux fidèles musulmans à l’occasion de la fête de l’Aid El Adha (fête du sacrifice), appelée aussi dans certains Etats africaines fête de Tabaski, la plus importante du calendrier musulman qui rappelle la soumission d’Ibrahim (Abraham) à Dieu au travers de l’acceptation du sacrifice de son fils unique.
« Nous nous unissons à vous, en nous souvenant de notre Foi commune dans le Dieu d’Abraham, père de tous les croyants » écrivent les Evêques du Niger, dans un message à la communauté islamique locale. Le message, parvenu à Fides, se poursuit ainsi : « Nous ne pouvons pas oublier que, cette année encore, cette fête sera rendue triste pour beaucoup de fidèles, du fait que la violence et la guerre menacent fortement notre monde. Elles sont mêmes toutes proches de nous. Beaucoup de nos frères et sœurs sont découragés par tous ces bouleversements dans le monde d’aujourd’hui. Nous connaissons la montagne de misères et de pleurs de millions d’êtres humains, qui ne sont plus en sécurité et qui manquent de l’essentiel dans leur vie de tous les jours. Ce sont leur tristesse et leurs souffrances qui nous poussent à collaborer, à chercher ensemble, en tant que croyants, les voies de l’entente, du respect mutuel, de la paix et de la solidarité ici et ailleurs » affirment les Evêques nigériens.
Dans son message à la communauté musulmane locale, S.Exc. Mgr Claude Rault, Evêque de Laghouat-Ghardaïa (Algérie), affirme que « La fête de l’Aïd El Adha est toujours l’occasion de vous manifester nos liens de fraternité en notre Ancêtre Abraham ». Rappelant que Dieu n’a pas permis le sacrifice du fils d’Abraham, Mgr Rault souligne que « Dieu, en effet, est le Créateur et le Protecteur de toute vie. C’est Lui qui a créé les êtres humains, et Il ne veut pas que leur sang soit versé par une main humaine ».
« En ces temps douloureux de conflits, notamment au Proche Orient, nos larmes se mélangent lorsque le sang innocent de chrétiens ou des musulmans est versé par la violence, d’où qu’elle vienne. Ceux qui accomplissent ces actes ou les soutiennent agissent contre Dieu et contre l’Humanité. Souvent, ils croient honorer Dieu et ils le trahissent » affirme Mgr Rault.
« Au nom de notre fraternité, adorateurs du même Dieu Créateur et Protecteur de la Vie, continuons à mener le bon combat de la dignité de toute vie humaine, mais avec les armes pacifiques du dialogue, de la prière et de la miséricorde » conclut le message. (L.M.) (Agence Fides 15/10/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network