http://www.fides.org

Dépêches

2013-10-11

AMERIQUE/CHILI - Premier Congrès pour l’eau au Chili : « l’eau ne doit être un privilège pour personne »

Santiago (Agence Fides) – Plus de 100 personnes se sont rassemblées hier, 10 octobre, afin de participer à l’ouverture du Premier Congrès pour l’Eau, rencontre organisée par la Coalition pour la défense de l’eau et de la vie. L’événement durera trois jours et se déroule actuellement au siège du Congrès national, à Santiago. La note envoyée à l’Agence Fides par un source locale indique que la cérémonie d’ouverture a été conduite par l’Evêque d’Aysen, S.Exc. Mgr Luis Infanti, et qu’y ont participé les représentants d’au moins 50 communautés provenant de toutes les régions du pays, lesquels ont illustré leur requêtes et les problèmes les plus urgents.
Mgr Infanti a béni l’eau apportée par les délégués, eau qui avait été prélevée dans des lacs, des torrents et des rivières de leurs régions respectives. Il a rappelé à cette occasion que « l’eau a souvent été capturée, ravie et chosifiée mais nous savons qu’elle doit donner la vie et parvenir à tous nos frères, couler en abondance et n’être un privilège pour personne ».
Les représentants ont exposé les problèmes qui caractérisent leurs villes ou leurs zones. L’absence d’une législation en matière de priorités d’usage de l’eau (usage domestique nécessitant de la potabilité, usage agricole puis industriel) a été mise en évidence comme élément commun. Dans différentes zones, cette carence législative a donné lieu à des controverses entre les communautés et le monde du travail, vu par exemple la manière dont l’industrie minière exploite et pollue les cours d’eau et les eaux souterraines.
Les Associations de l’eau potable rurale (APR) cherchent dans le même temps des solutions à leurs problèmes en termes de quantité et de qualité des eaux. L’Evêque d’Aysen a déclaré, dans son intervention, espérer que cette rencontre représente un progrès en vue d’une demande législative concrète portant sur des lois considérant l’eau et son usage public comme un droit humain. (CE) (Agence Fides 11/10/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network