http://www.fides.org

Dépêches

2013-10-02

AMERIQUE/PEROU - Enfants et femmes exploités dans des laboratoires clandestins produisant de la drogue en Amazonie

Lima (Agence Fides) – Les forces militaires de la Police et de la Marine ont découvert 28 fabriques de drogue dans la zone connue sous le nom de Trapèze amazonien, partie du territoire colombien formant un couloir de forme trapézoïdale entre les territoires du Brésil et du Pérou. Au cours d’une incursion, 123 tonnes de composants chimiques interdits et 10.500 t de feuilles de coca ont été placées sous séquestre. A l’intérieur des laboratoires, ont été trouvés des enfants qui travaillaient la drogue. Ces derniers étaient payés 80 USD par mois afin de travailler dans les laboratoires clandestins des zones de Santa Rosa et de Caballococha dans la région Loreto. Selon des sources locales, les mineurs étaient au contact de substances chimiques létales, nécessaires à élaborer la cocaïne, que les bandes de trafiquants envoient ensuite par voie aérienne et fluviale au Brésil et en Colombie. Il s’agit en majorité de garçons de 8 à 13 ans originaires de Ticuna Cushillo Cocha, qui risquent chaque jour leur vie en manipulant des composants chimiques volatiles ou corrosifs tels que l’acétone, l’éther, l’essence, le kérosène, le permanganate de potassium et l’acide sulfurique. Des résultats des enquêtes, il résulte que de nombreuses femmes natives, attirées par l’argent offert par la mafia, ont, elles aussi, abandonné le travail des champs pour se dédier à cette activité, mieux rémunérée. On estime que, dans le trapèze amazonien, chaque mois, sont produites environ 30 t de drogue dont la moitié est acheminée au Pérou par des avions décollant de pistes illégales et par des embarcations légères arrivant à l’Amazone par l’intermédiaire des rivières Marañón et Ucayali. (AP) (Agence Fides 02/10/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network