http://www.fides.org

Dépêches

2013-10-01

AFRIQUE/REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE - Rébellion de la population à Bangassou suite aux abus de la Seleka. Selon l’Evêque, « la situation est explosive »

Bangui (Agence Fides) – « Il s’agit d’une situation explosive qui risque de provoquer une tragédie » déclare à l’Agence Fides S.Exc. Mgr Juan José Aguirre Muños, Evêque de Bangassou, où, dans le quartier de Tokoyo, les habitants ont créé une barricade afin de protester contre les violences et les abus des rebelles de la Seleka.
La protestation a explosé hier soir, après que les hommes de la Seleka aient torturé un jeune homme du quartier, conducteur de mototaxi. Les habitants sont las des abus des rebelles qui ont institué des barrages dans le seul but de rançonner quotidiennement la population, déjà privée de tout » indique l’Evêque.
« Une situation incendiaire s’est ainsi créée parce que, devant la barricade des habitants du quartier, armés de machettes, se sont rassemblés les hommes de la Seleka, flanqués par différents commerçants musulmans du lieu, à leur tour armés de Kalachnikovs fournis précédemment par les rebelles » affirme l’Evêque.
« Informé par le Curé du quartier, j’ai envoyé deux de mes vicaires revêtus de soutanes blanches pour chercher à calmer les esprits et nous avons demandé à l’imam et au représentant des jeunes musulmans de nous aider à ramener la paix » déclare Mgr Aguirre. « Le vrai problème n’est pas un affrontement de religion, chrétiens contre musulmans, mais ce sont les abus continuels perpétrés à l’encontre de la population de la part des rebelles » souligne Mgr Aguirre.
« Ce qui se passe actuellement à Bangassou intervient également dans d’autres villes de Centrafrique parce que la population est vraiment exaspérée d’être volée tous les jours par les rebelles de la Seleka » conclut l’Evêque. (L.M.) (Agence Fides 01/10/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network