http://www.fides.org

Dépêches

2013-09-30

AFRIQUE/NIGERIA - Pour l’Archevêque de Jos et Président de la Conférence épiscopale, « Boko Haram est désormais composée de fanatiques qui frappent chrétiens et musulmans »

Abuja (Agence Fides) – « Au début, le but de Boko Haram était de frapper les chrétiens afin de déstabiliser la communauté. Mais, maintenant, la férocité des membres de ce mouvement n’a plus de limites, arrivant à massacrer également ceux qui devraient être leurs coreligionnaires musulmans. Boko Haram a fait de nouveaux pas en avant dans la sophistication et la férocité de ses attaques mais elle est désormais composée de fanatiques qui ont perdu leur objectif originaire » déclare à l’Agence Fides S.Exc. Mgr Ignatius Ayau Kaigama, Archevêque de Jos et Président de la Conférence épiscopale du Nigeria au lendemain du massacre commis dans la nuit du 29 septembre par les extrémistes islamiques de Boko Haram dans le dortoir de l’Institut agraire College of Agriculture de Gujba, dans l’Etat de Yobe, au nord du Nigeria. Selon un survivant du massacre cité par l’Associated Press, les victimes, plus de quarante au total, seraient presque toutes musulmanes.
Le Président nigérian Goodluck Jonathan, dans un discours télévisé à la nation, a condamné l’acte criminel et s’est demandé quels sont les objectifs de Boko Haram. Le Président a en outre fait un parallèle entre les actions de Boko Haram et le massacre accompli par les Shabaabs dans le centre commercial Westgate de Nairobi la semaine passée. Boko Haram a affirmé par le passé que certains de ses membres se sont entraînés en Somalie avec les Shabaabs. (L.M.) (Agence Fides 30/09/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network