http://www.fides.org

Dépêches

2013-09-25

ASIE/PAKISTAN - Selon l’Archevêque de Karachi et Président de la Conférence épiscopale, « le gouvernement doit affronter sérieusement la question de la violence sectaire »

Karachi (Agence Fides) – « Le gouvernement devrait affronter sérieusement la violence religieuse et sectaire croissante qui a atteint des niveaux alarmants, ainsi que le démontre l’incident intervenu dans l’église de Peshawar » (église anglicane de Tous les Saints NDR). C’est ce qu’affirme dans une note envoyée à Fides S.Exc. Mgr Joseph Coutts, Archevêque de Karachi et Président de la Conférence épiscopale du Pakistan. Mgr Coutts indique : « Tuer des innocents lors d’un moment de prière est un acte honteux de couardise. Nous demandons au gouvernement de prendre des mesures immédiates afin d’arrêter les responsables de cette attaque et de protéger les lieux de culte de toutes les minorités religieuses du pays ». En ce qui concerne un possible dialogue avec les talibans, l’Archevêque affirme : « A ce propos, en bons citoyens, nous nous en tiendrons à ce que décidera le gouvernement dans le but de maintenir la paix dans le pays ».
Comme Fides a pu l’apprendre, à Karachi, ville de la province du Sindh, sise dans le sud du Pakistan, la situation sociale est très tendue. Au cours de ces derniers jours, après les protestations diffuses des chrétiens, des désordres ont éclaté devant une mosquée dans le cadre desquels un musulman a été tué. Lors d’une rencontre conjointe organisée hier en l’église de la Trinité de Karachi, Mgr Coutts et l’évêque anglican Sadiq Daniel, exprimant leur douleur « pour l’une des plus graves et des plus mortelles attaques de l’histoire de l’Eglise pakistanaise », ont invité les fidèles « au calme et à ne pas céder à la tentation de réactions violentes ».
« La communauté chrétienne au Pakistan – a remarqué Sadiq Daniel – est une communauté pacifique qui offre une excellente contribution au développement du Pakistan dans le domaine de l’instruction et de la santé ». Rappelant que les talibans représentent un danger pour l’ensemble de la nation et pas seulement pour les chrétiens, il a également remercié pour la solidarité exprimée les responsables religieux d’autres communautés tels que musulmans, hindous et sikhs, et les responsables des partis politiques Jamat Islami, Pakistan Peoples Party et Muthaida Quami Movement. (AG-PA) (Agence Fides 25/09/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network