http://www.fides.org

Dépêches

2013-09-19

AFRIQUE/OUGANDA - Le drame des enfants soldats de l’Armée de résistance du Seigneur

Kampala (Agence Fides) – Connue pour les enlèvements d’enfants qui sont, par la suite, exploités comme combattants, l’Armée de résistance du Seigneur mène une guerre contre le gouvernement ougandais depuis 1986. Les rebelles entrent dans les maisons de nuit et enlèvent les enfants, proies faciles en ce qu’ils ne sont pas en mesure de retourner chez eux seuls une fois enlevés. Ils sont par ailleurs disciplinés et respectent rigoureusement les ordres. Nombre de ces enfants cherchent à gagner, de nuit, les refuges situés dans les lointaines villes de la République centrafricaine, les seuls centres d’accueil en mesure de les protéger. Dans un documentaire intitulé Bonne Nuit Ouma, est racontée l’histoire des petits « banlieusards » ougandais qui, craignant d’être enlevés par les rebelles se réfugient dans « l’arche de Noé », un centre spécialisé dans leur défense, surtout aux heures les plus critiques de la journée. Au cours de ces années de guerre, plus de 150.000 personnes ont trouvé la mort alors que 2 millions d’autres ont été contraintes à vivre dans des camps de réfugiés. De par le monde, on estime entre 250 et 300.000 le nombre des enfants soldats qui, malheureusement, ne fréquentent aucun système scolaire, sont contraints à combattre et sont maltraités. Actuellement, les trois pays d’Afrique dans lesquels se concentre le plus grand nombre de ces jeunes victimes sont la République démocratique du Congo, la Somalie et le Soudan du Sud. (AP) (Agence Fides 19/09/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network