http://www.fides.org

Dépêches

2013-09-11

AFRIQUE/RD CONGO - Nouveaux saccages et nouvelles violences à l’encontre de civils de la part du M23 malgré les négociations de paix

Kinshasa (Agence Fides) – Malgré les négociations de paix en cours à Kampala (Ouganda) entre le gouvernement de la République démocratique du Congo et les rebelles du M23, ces derniers continuent à saccager et à molester les civils au Nord Kivu, dans l’est du pays.
Selon une note envoyée à l’Agence Fides par la Coordination de la société civile du Nord Kivu, dans la nuit du 9 au 10 septembre, des éléments du M23 ont mis à sac, maison par maison, les villages de Kingarame, Kitambi, Kashawa et Bunyangula, dans le Rutshuru central, dérobant des aliments, des chèvres, des poules, de l’argent liquide et des biens de valeurs. « Pour emporter leur butin, les guérilleros se sont servis de camions qu’ils avaient « réquisitionné » en novembre dernier lors de l’occupation de Goma » précise le communiqué.
A cause des déprédations, des intimidations et des menaces du M23, « les habitants vivent dans une sorte de psychose » dénonce la Coordination de la société civile locale.
Le communiqué affirme en outre que le M23 profite des colloques de Kampala pour se renforcer et préparer de nouvelles offensives contre l’armée régulière. « Profitant de la trêve qui lui a été accordée par la CIRGL (Conférence internationale de la Région des Grands Lacs sous l’égide de laquelle se tiennent les négociations de Kampala NDR), le mouvement rebelle se renforce actuellement du point de vue militaire avec l’aide des armées rwandaise et ougandaise ».
Afin de coordonner les prochaines offensives, affirme la Coordination de la société civile, certains représentants du M23 ont récemment rencontré des officiers rwandais. (L.M.) (Agence Fides 11/09/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network