http://www.fides.org

Dépêches

2013-09-10

AMERIQUE/CHILI - Message du Comité permanent de la Conférence épiscopale à l’occasion du 40ème anniversaire du coup d’Etat du Général Pinochet : « la réconciliation ne s’impose pas »

Santiago (Agence Fides) – A l’occasion du 40ème anniversaire du coup d’Etat du Général Augusto Pinochet, le 13 septembre, le Comité permanent de la Conférence épiscopale chilienne, présidé par l’Archevêque de Santiago, S.Exc. Mgr Ricardo Ezzati Andrello, a publié un Message afin de rappeler les événements tragiques de ces années-là et d’exhorter à persévérer sur la voie de la vérité, de la justice et de la réconciliation.
« Au-delà des lectures des faits, différentes et légitimes, en tant que Pasteurs de l’Eglise, nous voulons nous souvenir de cette date en réfléchissant à la dignité de la personne humaine – peut-on lire dans le document parvenu à l’Agence Fides. Motivée par cette valeur fondamentale, l’Eglise catholique, ainsi que les autres églises chrétiennes, durent prendre, à un moment où le dialogue fut abandonné, un rôle prépondérant en matière de défense des droits humains et de protection de nos compatriotes persécutés. Rien ne justifie la violation de la dignité des personnes perpétrée à compter du 11 septembre 1973 ».
Le texte poursuit : « Vérité, justice et réconciliation : telle est le chemin que nous avons proposé afin d’avoir une vie digne et une coexistence humaine. Aujourd’hui plus que jamais, nous continuons à croire en cette voie, malgré les difficultés qui se présentent. C’est le chemin que Jésus nous offre afin d’atteindre la grande Patrie. La réconciliation ne s’impose pas par décret mais elle naît d’un cœur miséricordieux. Notre conviction est que ce sont les petits gestes personnels et institutionnels qui peuvent être vitaux pour aider à guérir les blessures et contribuer à une véritable réconciliation ».
Le document s’achève en rappelant les récents propos du Pape François : « ce n’est pas la culture de l’affrontement, la culture du conflit qui édifie la coexistence au sein des peuples et entre les peuples, mais celle-ci : la culture de la rencontre, la culture du dialogue ; celle-ci est l’unique voie pour la paix » (Angelus du 1er septembre 2013). (CE) (Agence Fides 10/09/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network