http://www.fides.org

Dépêches

2013-09-04

ASIE/SYRIE - Lettre du grand mufti de Damas au Pape : « travaillons ensemble pour la paix »

Damas (Agence Fides) – Sur la Place Saint-Pierre – si cela est possible – ou dans la grande mosquée des Omeyyades de Damas, le grand mufti de Syrie, Ahmad Badreddin Hassou, responsable spirituel de l’islam sunnite, répondra à l’appel du Pape, priant et jeûnant pour la paix dans son pays. Le mufti a envoyé, par l’intermédiaire de la Nonciature apostolique à Damas, une lettre officielle au Pape François et se prépare à participer à la journée spéciale pour la paix en Syrie, au Moyen-Orient et dans le reste du monde, proclamée pour le 7 septembre en proposant au Saint-Siège d’organiser un rassemblement interreligieux.
Dans le texte de la missive, parvenue à l’Agence Fides, le mufti qualifie l’appel du Pape François de « fils des lois célestes », louant l’initiative visant à « prier pour la paix en Syrie », la qualifiant de « bonne et (réalisée) pour le bien de l’humanité ».
« Sainteté – indique le texte – nous vous remercions pour cet appel de grande humanité, basé sur la foi, visant à nous faire jeûner et prier ensemble Dieu Tout-Puissant afin qu’Il puisse porter la paix sur la terre et nous protéger du mal et de l’oppression ». Des paroles qui, selon le mufti, « contrastent avec tous ceux qui cachent la lumière resplendissante de la foi, de la charité, de la miséricorde et de la paix, que vous demandez et que nous tous demandons ainsi que le demandèrent les prophètes et les messagers de Dieu ».
Montrant « une profonde gratitude pour son attention spirituelle », le mufti exprime le désir « d’être à côté du Pape à l’instant où la prière sera élevée au Dieu Très-Haut » et réaffirme : « Nous serons dans tous les cas ensemble, le 7 septembre, pour élever notre supplique à Dieu », proposant au Saint-Siège « d’organiser un sommet spirituel avec les responsables religieux à Damas ou au Vatican. Ainsi peut-être réussirions-nous à arrêter le feu de ceux qui veulent détruire la terre d’Abraham, de Moïse, de Jésus, de Mahomet ».
« Restons main dans la main – poursuit la missive – en répandant la paix et la sécurité pour tous les peuples du monde, afin de faire échec aux extrémistes et de vaincre les divisions basées sur la confession religieuse ou sur l’ethnie. Poursuivons notre voyage sur les traces des prophètes, des Saints, des justes et des hommes de bonne volonté ». Puissiez-vous, Sainteté, – conclut le texte parvenu à Fides – demeurer sous la conduite de la Providence de Dieu de sorte que nous arrivions ensemble au lieu de la plénitude de la foi et de la lumière ». (PA) (Agence Fides 04/09/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network