http://www.fides.org

Dépêches

2013-08-31

AFRIQUE/RD CONGO - Accusations du Rwanda à l’égard l’armée congolaise, coupable de l’avoir bombardé et existence « de preuves quant au soutien apporté par Kigali aux rebelles » selon l’ONU

Kinshasa (Agence Fides) - Le Rwanda a accusé les forces armées de la République démocratique du Congo d’avoir effectué des tirs d’artillerie contre son territoire, causant la mort d’une femme et des blessures à son fils.
Les autorités de Kinshasa ont rejeté les accusations rwandaises, alors que le Sous-secrétaire de l’ONU pour les opérations de maintien de la paix, Edmond Mulet, a déclaré au Conseil de Sécurité des Nations unies disposer « d’informations crédibles et cohérentes » relatives au soutien fourni par l’armée rwandaise aux rebelles du M23 dans le cadre des combats en cours au nord de Goma, chef-lieu du Nord Kivu, dans l’est de la RDC.
L’armée congolaise, avec l’appui de la Brigade d’intervention de l’ONU, conduit depuis des jours une offensive contre le M23. Dans un communiqué envoyé à Fides, la Coordination de la société civile au Nord Kivu remercie la Brigade d’intervention de l’ONU et l’armée nationale de leurs efforts ayant permis de chasser les hommes du M23 d’un certain nombre de localités.
La société civile organisera une veillée pour les militaires congolais, les Casques bleus et les civils tués dans les combats et les bombardements de Goma de la part des rebelles et de l’armée rwandaise. (L.M.) (Agence Fides 31/08/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network