http://www.fides.org

Dépêches

2013-08-29

ASIE/SYRIE - Prières à Alep pour conjurer le spectre de l’intervention militaire

Alep (Agence Fides) – « Ici, les gens vivent dans l’incertitude et dans la souffrance mais personne n’attend la libération des bombes et des missiles d’une intervention militaire extérieure. Pour moi aussi, ce serait une folie que de mener des actions de guerre en levant le drapeau de la paix. Tous prient afin que l’intervention n’ait pas lieu et que la paix revienne véritablement ». C’est ainsi que s’exprime le Père David Fernandez, missionnaire de l’Institut du Verbe incarné, qui décrit à l’Agence Fides la réaction des fidèles de sa Paroisse face aux rumeurs d’une imminente attaque de forces étrangères contre les positions de l’armée régulière syrienne. Dans le récit du Père Fernandez, Alep est de nouveau décrite comme une ville assiégée par les milices rebelles, où « les boulangeries sont fermées faute de farine pour faire le pain » alors qu’il n’est pas possible de dormir, pas plus de jour que de nuit, à cause du fracas des affrontements et des bombardements en cours dans les faubourgs. Dans ce contexte – ajoute le Père Fernandez – « de nombreuses personnes portent leur croix avec foi et force, demandant le don de la paix à Dieu, le seul en qui ils mettent encore leur espérance ». Au mois d’août, dans la ville assiégée d’Alep, trois retraites spirituelles ont été prêchées respectivement aux jeunes, aux religieuses et aux mères de famille dans la Paroisse catholique de rite latin alors que ces jours-ci sont en cours les exercices spirituels s’adressant aux prêtres auxquels participent des prêtres de différents rites. (GV) (Agence Fides 29/08/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network