http://www.fides.org

Dépêches

2013-08-27

ASIE/IRAQ - Appel du Patriarche de Babylone des Chaldéens aux chrétiens du Kurdistan : « ne vendez pas vos maisons »

Bagdad (Agence Fides) – Le Patriarche de Babylone des Chaldéens, S.B. Louis Raphaël I Sako, a adressé aux chrétiens du Kurdistan irakien un appel afin qu’ils « s’agrippent à leurs villages » et ne vendent pas leurs maisons et les terrains hérités de leurs pères afin de ne pas finir dans la condition « d’émigrés étrangers de la diaspora ». L’appel en question est contenu dans la lettre adressée, le 26 août, par le Patriarche aux habitants de 40 villages chrétiens de la circonscription ecclésiastique constituée récemment grâce à l’unification des deux petits Diocèses de Zakho et Amadhiya, circonscription qui a été confiée à S.Exc. Mgr Rabban Al-Quas.
Le Patriarche a pu rencontrer les chrétiens des 40 villages en question au cours de la récente visite qu’il a effectué dans le nouveau Diocèse du 15 au 23 août. Dans la lettre, parvenue à l’Agence Fides, le chef de l’Eglise chaldéenne exprime sa gratitude pour l’expression de « foi, fidélité, persévérance, patience et joie » dont il a pu faire l’expérience lors de ses nombreuses rencontres avec les chrétiens du Kurdistan irakien, qu’il qualifie de « citoyens indigènes, ayant de profondes racines qui ne peuvent être éradiquées et remontent à 2.000 ans ». Le Patriarche s’appuie sur cet enracinement millénaire pour inviter la population en question à suivre l’exemple de 35 familles « qui se trouvaient à Mossoul et se sont transférées à Duhok, achetant un village dénommé Romtha, où elles ont construit de belles maisons, une église, une école et de nombreux vergers ». Pour favoriser ces dynamiques de résistance à la dispersion, le Patriarche a également invité les formations politiques animées par des militants et des dirigeants chaldéens à mener des stratégies conjointes. Le Patriarche a aussi sollicité les structures ecclésiales afin qu’elles impliquent plus largement les laïcs dans la gestion des activités et des ressources au travers des Conseils diocésains et paroissiaux.
Selon les estimations du Patriarcat chaldéen, le nouveau Diocèse compte 14.500 chrétiens chaldéens, 13 prêtres et 34 églises. Le Kurdistan irakien, considéré traditionnellement comme un endroit sûr pour les chrétiens, est devenu pour beaucoup, au cours de ces dernières années, « la dernière étape » en Irak avant d’émigrer à l’étranger. Selon de nombreux observateurs de ce phénomène, on peut déduire que la violence ne représente pas la seule motivation de l’exode des chrétiens hors de l’Irak. (GV) (Agence Fides 27/08/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
newsletter icon

Newsletter

Les nouvelles de l'Agence sur ton adresse courriel

Dépêches