http://www.fides.org

Dépêches

2013-08-09

AFRIQUE/NIGERIA - Avertissement des Evêques de la province d’Ibadan à propos des « menaces contre le mariage et la famille »

Abuja (Agence Fides) – « L’Année de la Foi, qui a débuté en octobre 2012, a vu l’introduction chez le laïcat d’énergie et de zèle nouveaux dans le domaine de l’effort d’évangélisation » affirment les Evêques de la Province ecclésiastique d’Ibadan, au Nigeria, dans le document publié au terme de leur Assemblée qui s’est tenue les 4 et 5 août.
« Différentes communautés nouvelles catholiques ont été fondées et d’autres ont été élevées au statut de Paroisses » souligne le communiqué envoyé à l’Agence Fides. « Plus important encore : un grand nombre de personnes se sont approchées spirituellement de Dieu au travers des Sacrements, de l’apostolat biblique et des activités du Renouveau charismatique, de la Légion de Marie et des organisations caritatives ».
Les Evêques s’attardent également sur la réalité politique et sociale du Nigeria, rappelant en premier lieu le drame dérivant de « la violence et de l’effusion de sang insensée dans certaines zones du pays ». Les Evêques expriment leur satisfaction pour les efforts faits par les autorités afin de protéger les civils mais font également état de leur préoccupation s’agissant des menaces à la culture de la vie. « Nous condamnons la décision du gouvernement de revenir aux temps sombres de la peine capitale » affirme le document, réaffirmant ce que la Conférence épiscopale nigériane avait déjà indiqué (voir Fides 01/07/2013). Un autre motif de préoccupation est la controverse portant sur le mariage des mineurs et le débat sur le « mariage » homosexuel. « Nous réaffirmons qu’une familles est composée par un homme, une femme et des enfants. Nous sommes proches des personnes qui vivent avec des tendances homosexuelles et nous invitons la société à ne pas les discriminer. Cependant, nous rejetons fermement toute tentative visant à déclarer ces tendances au sein de la Constitution nigériane et nous faisons appel à tous les nigérians afin qu’ils protègent les valeurs traditionnelles du mariage et de la famille comme une manière de promouvoir une société soudée » concluent les Evêques. (L.M.) (Agence Fides 09/08/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network
newsletter icon

Newsletter

Les nouvelles de l'Agence sur ton adresse courriel

Dépêches