http://www.fides.org

Dépêches

2013-08-09

AFRIQUE/REPUBLIQUE CENTRAFRICAINE - Témoignage d’un missionnaire à propos de la poursuite des violences des rebelles de la coalition Seleka

Bangui (Agence Fides) – Les violences à l’égard des civils commises par les rebelles de la coalition Seleka se poursuivent en République centrafricaine. Selon ce qu’a indiqué à l’Agence Fides le Père Aurelio Gazzera, plus de 1.000 personnes sont arrivées à Bozoum – une petite ville de 25.000 habitants sise à 400 Km de la capitale, Bangui – après avoir fui leurs villages situés sur l’axe Bozoum-Bossangoa.
Les villages en question – Bossa, Bodalo, Kemo, Ouham Bac et Bowe – sont situés entre 65 et 120 Km de Bozoum. Selon la note envoyée à Fides, le 25 juillet, des éléments de Seleka provenant de Bossangoa sont arrivés à Bossa, à la recherche du maire. La population s’est réfugiée dans la forêt. Après un premier saccage, les rebelles s’étaient apparemment retirés mais sont revenus aux alentours de 23h00 afin de procéder à une mise à sac systématique, maison par maison. Le raid rebelle a provoqué la mort d’un adulte et d’un enfant de cinq mois à peine. Les rebelles ont en outre pris 6 otages et les ont conduit à Ouham Bac. De ces six otages, deux ont été tués – dont le fils de l’adjoint au maire – un autre a été blessé et un autre encore sauvagement frappé.
Selon le dernier recensement Bodalo comptait 848 habitants, Bossa 1.314, Ouham Bac 568, Bowe 358 alors qu’en ce qui concerne Kemo, le Père Gazzera n’est pas parvenu à trouver de données.
Le Père Gazzera est un missionnaire carme se trouvant en République centrafricaine depuis 1992 et présent à Bozoum depuis 2003. (L.M) (Agence Fides 09/08/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network