http://www.fides.org

Dépêches

2013-08-24

ASIE/INDONESIE - Prise de position du Chef de l’Etat contre l’intolérance et en faveur de la liberté religieuse

Djakarta (Agence Fides) – Le Président indonésien Susilo Bambang Yudhoyono s’est déclaré préoccupé suite à la croissante intolérance religieuse régnant en Indonésie et a promis que le pays, champion de pluralisme, défendra les minorités et la liberté religieuses. La question de l’intolérance religieuse croissante qui a agité l’Indonésie au cours de cette dernière année, a été au centre du récent discours annuel du Président au Parlement, discours qui a une valeur programmatique pour le gouvernement. Vues les attaques toujours plus violentes contre les minorités religieuses telles que les chrétiens, les musulmans shiites et ahmadis (petite secte considérée hérétique par l’islam), au cours de ces derniers mois, des responsables religieux ont critiqué ouvertement le Président, le qualifiant de « complice du climat d’intolérance » et stigmatisant l’inertie du gouvernement en ce qui concerne la prévention et la lutte contre de telles attaques (voir Fides 23/05/2013).
« Je suis très préoccupé par les épisodes continuels d’intolérance et de conflit entre communautés » a déclaré Yudhoyono dans son discours, envoyé à Fides. « Nous devons être en mesure de les prévenir » a-t-il affirmé, invoquant une « responsabilité collective du gouvernement et des institutions religieuses ». « Nous ne pouvons pas justifier l’imposition du credo religieux à une minorité » a-t-il déclaré, ajoutant que « tout citoyen doit respecter la Constitution, laquelle garantit la liberté de religion ». L’Indonésie, a-t-il réaffirmé, est un pays pluraliste qui a toujours été champion de dialogue entre civilisations et religions. C’est pourquoi « il est urgent d’éviter affrontements et violences qui peuvent troubler la paix au sein de notre société ainsi que notre unité nationale ».
Les observations du Président arrivent alors que son administration est critiquée pour ne pas avoir endiguer les cas d’intolérance, en augmentation constante au cours des quatre dernières années. Selon un rapport envoyé à Fides par le Wahid Institute, qui promeut le pluralisme et l’islam pacifique, les cas d’intolérance religieuse en Indonésie ont été de 274 en 2012 contre 267 en 2011, 184 en 2010 et 121 en 2009.
Yudhoyono, qui occupe la présidence depuis 2004, achèvera son mandat en 2014. Selon les analystes, une série de scandales pour corruption qui ont concerné son gouvernement, lui ont fait perdre une partie importante de la popularité dont il jouissait. (PA) (Agence Fides 24/08/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network