http://www.fides.org

Dépêches

2013-08-06

AFRIQUE/EGYPTE - Coptes pris pour cibles par les islamistes, sous l’instigation d’al-Zawahiri

Minya (Agence Fides) – Les attaques et les violences se multiplient à l’égard des chrétiens en Egypte après que samedi dernier les sites Internet et les blogs islamistes aient commencé à relancer le message vidéo d’Ayman al-Zawahiri par lequel l’actuel responsable de l’organisation terroriste al-Qaeda accusait les coptes d’avoir ourdi avec les Etats-Unis et l’armée égyptienne un « complot » afin de destituer le Président Mohamed Morsi. Dans son intervention, le médecin théologien terroriste égyptien a accusé les coptes d’avoir appuyé la destitution de Morsi dans le but de « créer un Etat copte dans le sud de l’Egypte ». Au cours de ces derniers jours, des assauts contre des églises et des habitations de coptes se sont succédés dans tout le pays. Certains épisodes ont été signalés à Assiout et Sohag, mais les cas les plus graves concernent un certain nombre de villages de la zone environnant Minya. Dans le village de Bani Ahmed, le 3 août au soir, des bandes d’islamistes ont provoqué la fuite de toute la population et incendié au moins neuf maisons et 24 magasins appartenant à des chrétiens outre des camions, des autobus et des voitures. Selon la version fournie par l’Evêque auxiliaire copte orthodoxe de Minya, Makarios, le prétexte à ce raid a été une altercation entre des islamistes et le propriétaire chrétien d’un bar qui écoutait à l’intérieur de son café une chanson faisant les éloges de l’armée. L’intervention des forces de sécurité a eu lieu alors que le village avait déjà été mis en coupe réglée. Les chrétiens du village et les quelques unités de police disponibles se sont installés devant l’église locale, dédiée à Notre-Dame, afin de la défendre. Entre temps, la violence s’est propagée aux villages environnants. A Reeda, pour fomenter la férocité, les islamistes ont diffusé la fausse nouvelle selon laquelle les chrétiens avaient tenté d’incendier une mosquée, provoquant ainsi un assaut contre l’église protestante locale dont la façade a été gravement endommagée.
Au soir du 5 août, au Caire, plusieurs chrétiens coptes – dont certains liés à l’Union des jeunes Maspero – ont organisé une manifestation devant la Cour suprême afin de demander des mesures judiciaires ciblées en ce qui concerne les violences contre les coptes et l’arrestation des inspirateurs et des exécuteurs des actes de violence sectaire. « Les chrétiens – déclare à l’Agence Fides S.Exc. Mgr Botros Fahim Awad Hanna, Evêque copte catholique de Minya – risquent de devenir une nouvelle fois le bouc émissaire des tensions qui agitent le pays. Je comprends qu’il y a beaucoup de gens déçus et blessés. Les chrétiens sont patients. Mais nous ne pouvons pas payer indéfiniment. Désormais, il est clair que les violences islamistes sont dirigées toujours plus nettement contre les coptes. Des contre-mesures adaptées sont nécessaires, par exemple en augmentant la protection des églises de la part des forces de sécurité ». (GV). (Agence Fides 06/08/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network