http://www.fides.org

Dépêches

2013-08-05

AFRIQUE/MALI - Quelques propositions de Caritas Mali en vue du ballottage afin d’améliorer le processus électoral

Bamako (Agence Fides) – Le 11 août aura lieu le second tour des élections présidentielles au Mali, aucun des candidats n’ayant obtenu la majorité absolue des voix lors du premier tour du 28 juillet, rendant nécessaire l’organisation d’un ballottage. Les deux candidats qui y participeront sont Ibrahim Boubacar Keïta (dit IBK), arrivé en tête au premier tour avec 39,2% des suffrages exprimés, et Soumaïla Cissé, qui a obtenu 19,4% des voix.
Entre temps, Caritas Mali qui, avec Catholic Relief Services (CRS), le Secours Catholique-Caritas France et Caritas au Sahel, avait déployé 153 observateurs électoraux afin de suivre le déroulement du vote au premier tour a présenté des suggestions afin d’améliorer le processus électoral. En particulier, elle suggère à la Direction nationale des élections (DGE) de créer un système d’assistance permanente destiné aux citoyens afin de les aider à régler leur inscription sur les listes électorales et de faire en sorte qu’ils puissent trouver facilement le bureau de vote où ils doivent voter. Au premier tour, en effet, remarque la Caritas, certains électeurs ont eu des problèmes à trouver leur bureau de vote en l’absence d’indications claires.
Caritas Mali propose en outre à la Commission électorale indépendante (CENI) de renforcer la collaboration avec les organisations chargées de veiller au caractère correct du scrutin.
L’organisation catholique adresse enfin un appel à la population et aux candidats afin qu’ils continuent à œuvrer dans un climat pacifique afin de faire sortir le pays de la grave crise ayant fait suite à l’offensive rebelle dans le nord du pays en janvier 2012 et s’étant poursuivie au travers du coup d’Etat militaire du mois de mars de cette même année. (L.M.) (Agence Fides 05/08/2013)

Partager: Facebook Twitter Google Blogger Altri Social Network